Etant donné le prix de l'installation des câbles EDF, Bouygues Telecom cherche à faire des économies. C'est pourquoi l'opérateur de téléphonie mobile expérimente...

Etant donné le prix de l'installation des câbles EDF, Bouygues Telecom cherche à faire des économies. C'est pourquoi l'opérateur de téléphonie mobile expérimente une solution combinant éoliennes et panneaux solaires.

Bouygues a choisi une petite ville du sud de Toulouse pour tester son nouveau système d'antenne-relais. Après des débuts difficiles aux niveaux juridique et technique, l'opérateur affirme le bon fonctionnement du premier site de téléphonie mobile alimenté avec ces types d'énergies en Europe. Situé à Lagardelle-sur-Lèze, il abrite neuf micro-éoliennes et 76 mètres carrés de panneaux solaires.

A l'annonce de l'expérience, Jacques Ragot avait pris un arrêté interdisant l'installation d'un site de téléphone mobile dans un périmètre de 300 mètres autour des habitations. Après l'annulation de cet arrêté par le tribunal administratif, Bouygues avait négocié l'autorisation de mener à bien son projet.
Le maire et les habitants sont satisfaits par le déroulement du test sur un site assez éloigné.

Reste à développer cette technologie qui coûte encore très cher à l'opérateur aujourd'hui. Bouygues espère réaliser des économies d'échelle par sa généralisation.

(Atelier groupe BNP Paribas- 07/10/2005)