Userfull commercialise un système peu coûteux pour informatiser les entreprises dans les pays en voie de développement : un simple ordinateur modifié fait office de serveur sur lequel se connectent dix postes.

L'éditeur canadien annonce avoir été sélectionné par le ministère de l'éducation brésilien pour déployer 324000 bureaux virtuels dans les écoles de plus de 5500 municipalités. Son système, baptisé Userful Multiplier met en place une architecture de type client léger. C'est-à-dire qu'un serveur central gère plusieurs postes de travail qui n'ont pas d'unité centrale. Le fournisseur fait cela de manière originale : comme serveur, il se contente d'un ordinateur traditionnel auquel il ajoute des cartes vidéos et des concentrateurs USB. Cela étend le nombre de stations qui peuvent se connecter au PC. Une fois cela fait, il n'y a plus qu'à installer son logiciel dédié, puis à relier les postes par port USB. Selon le fournisseur, un seul ordinateur alimente dix postes.
Des économies de coût et d'énergie
L'intérêt d'un tel dispositif, c'est qu'il permettra d'installer à moindre coût les ordinateurs des élèves : moins de 50 dollars à l'unité. Soit au final une addition allégée de 47 millions de dollars en coûts directs et de 9 millions en économies d'énergie. La structure consomme en effet 90 % moins d'électricité qu'un PC individuel traditionnel. Quelques autres millions de dollars seront aussi économisés en frais d'administration et de support. "Userful Multiplier permet aux écoles, entreprises et gouvernements d'optimiser leurs investissements en nouvelles technologies", souligne ainsi Tim Griffin, président de Userful. L'infrastructure fonctionne sous Linux. Selon les initiateurs de l'entreprise, il s'agit d'ailleurs de la plus grande opération de déploiement de bureaux Linux.
Les scolaires, un marché très prisé
L'initiative est menée conjointement avec ThinNetworks, qui fournira avec Userful les logiciels et matériels informatiques nécessaires, et Positivo, qui proposera les ordinateurs. Elle représente la troisième phase d'un projet national d'installation d'ordinateurs dans les écoles. Lors de la première phase, à laquelle avaient participé Userful et ThinNetworks, près de vingt mille postes avaient été déployés. Cette démarche basée sur la mutualisation pourrait entrer en concurrence avec le projet OLPC (One Laptop Per Child), dont la distribution a commencé, notamment au Brésil. Elle montre aussi l'intérêt des entreprises privées pour les nouveaux marchés que représentent les pays en voie de développement et ceux de la région BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine).