Le secteur des technologies se développe rapidement dans le pays. Qui devient le deuxième plus important marché parmi les régions émergentes, juste derrière la Chine.

Le marché des nouvelles technologies se développe de façon exponentielle au Brésil, rapporte le Gartner. Les Brésiliens ont dépensé plus de 100 milliards de dollars dans des produits high-tech en 2010, ce qui représente près de 10 % du produit intérieur brut (PIB). Parmi les pays émergents, il occupe désormais la deuxième position - juste derrière la Chine - pour ce qui concerne la croissance de son secteur high-tech. Les dépenses dans ce domaine en 2010 représentent plus du double de celles de la Russie, et sont supérieures d'un tiers par rapport à la situation en Inde. Alors que dans de nombreux pays le secteur a subi l'impact de la récession économique, les dépenses technologiques au Brésil sont sur le point de dépasser les 15 % de croissance pour l'année en cours, précisent les analystes. Et cette tendance a toutes les chances de se confirmer dans les années à venir, selon leurs prévisions.

Une croissance soutenue pour les trois prochaines années

En 2013, le Gartner table sur des sommes atteignant près de 130 milliards de dollars - contre moins de 90 milliards pour l'Inde, par exemple. Et la part de ces dépenses dans le PIB sera également croissante dans les trois prochaines années. Contrairement à la Chine, où cette part va passer - toujours selon les prévisions des analystes - de 5.8% à 5.5% entre 2010 et 2013. "En terme de pourcentage du PIB, les dépenses technologiques au Brésil augmentent beaucoup plus qu'en Russie, en Inde ou en Chine, pour la simple raison qu'elles sont mieux distribuées entre les organisations du pays, les petites et moyennes entreprises, gouvernement et autres secteurs d'activité", note Peter Sondergaard, responsable de l'étude.

Un engouement renforcé par l'émergence de technologies innovantes

"La situation est différente dans d'autres pays émergents comme l'Inde, où ces dépenses sont concentrées sur les services high-tech, ou comme la Chine, où elles sont liées à d'importants projets gouvernementaux", ajoute-t-il. Pour les analystes, l'engouement pour les produits et services technologiques a été renforcé par la demande des petites entreprises pour des technologies innovantes, "comme le cloud computing ou la virtualisation", indique Luis Anavitarte, co-auteur du rapport. "Pour confirmer cet engouement, le Brésil devra améliorer le cadre légal pour renforcer le caractère pervasif de l'utilisation des technologies, et encourager les investissements dans ce secteur", conclut le responsable.