Microsoft signe trois accords avec des constructeurs de PC en Chine. Le gouvernement chinois a annoncé l'obligation pour les constructeurs d'intégrer un système d'exploitation aux ordinateurs...

Microsoft signe trois accords avec des constructeurs de PC en Chine
 

Le gouvernement chinois a annoncé l'obligation pour les constructeurs d'intégrer un système d'exploitation aux ordinateurs vendus sur le territoire pour lutter contre la contrefaçon de logiciels. Dans le cadre de cette nouvelle réglementation, Microsoft a annoncé avoir signé trois accords pour intégrer Windows aux ordinateurs avant de les vendre, selon les Echos.
Les numéros deux et trois du marché chinois de PC vont verser, au cours des trois prochaines années, 250 et 120 millions de dollars pour payer à Microsoft les licences d'utilisation de Windows. Le troisième accord a été signé par TCL qui devrait investir 60 millions de dollars.
Cependant, la firme de Redmond est bien consciente que ces accords ne sont qu'un premier pas et qu'il faudra encore des années avant que le piratage ne perde réellement de l'ampleur, étant donné que "la plupart des gens ne réalisent d'ailleurs même pas qu'il s'agit d'un vol", indique XJ Wang, directeur de recherche chez Ovum.
 
... développe Photo2Search : quand le mot-clef est une photo…
 
Des services accessibles partout ! C'est le défi que Microsoft entend bien relever pour les prochaines années. Pour concurrencer le moteur de recherche Google, la firme américaine prépare un ensemble de nouveaux services communicants les uns avec les autres autour du terme "Live".
 
Le service dont il est question est actuellement en développement dans les laboratoires de Microsoft Research. Nommé Photo2Search, ce service permettrait à terme d'effectuer une recherche à partir d'une photo prise avec un téléphone mobile. Le service pourrait ainsi vous livrer instantanément tous les secrets d'un monument particulier dont vous ignorez le nom, lors d'une visite touristique par exemple, grâce à l'envoi par mail d'une photo de l'édifice.
 
...dépose un brevet pour le Pop-Up Télévisuel
 
En date du 23 mars dernier, le bureau américain des brevets aurait validé une demande déposée par Microsoft portant sur un système qui permettrait aux fournisseurs de contenus télévisuels d'afficher des fenêtres pop-up à l'écran sous certaines conditions.
 
Celles-ci apparaîtraient en réponse à une action de l'utilisateur ou serviraient de notification pour indiquer des dates butoirs importantes, par exemple quand il est temps de régler sa facture ou pour prévenir qu'une chaîne lance une offre promotionnelle.
 
Le système conçu pour que le spectateur soit averti à coup sûr de l'alerte, soulève un certain nombre de problèmes. Le message peut être envoyé à un moment où le téléviseur est éteint ou lorsque personne ne le regarde. Afin de pallier à ces inconvénients, les concepteurs du brevet ont établi qu'il est nécessaire que l'alerte soit conservée en mémoire et ne disparaisse qu'après validation du téléspectateur.
 
Un tel système n'existant pas pour le moment, Microsoft entend bien s'engouffrer dans la brèche et s'empresser d'en concevoir un. Rappelons que l'éditeur commercialise une plateforme de gestion de contenus aux fournisseurs du câble et de l'ADSL. Il a d'ailleurs récemment passé un accord avec l'opérateur allemand Deutsche Telekom qui s'appuiera sur Microsoft TV pour développer ses services interactifs sur télévision dans le cadre de ses offres de télévision sur ADSL.
 
(Atelier groupe BNP Paribas -18/04/2006)