Sony - Le ralentissement des ventes de Playstation 2 valent à Sony Corp une chute de 20% de son bénéfice d'exploitation trimestriel. En revanche, le géant de l'électronique a annoncé des...

Sony - Le ralentissement des ventes de Playstation 2 valent à Sony Corp une chute de 20 % de son bénéfice d’exploitation trimestriel. En revanche, le géant de l’électronique a annoncé des prévisions de résultats supérieures à celles précédemment émises concernant son exercice qui se clôturera le 31 mars 2004. Durant son troisième trimestre clos à la fin du mois de décembre, la demande croissante de produits audio et vidéo a été contrebalancée par les pertes des divisions jeu et vidéo. Le bénéfice net a baissé de 26 % à 750 millions d’euros et le chiffre d’affaires a augmenté de 0,7 %, atteignant les 17,6 millions d’euros.
Toshiba - Le japonais Toshiba, dont la gamme de produits s’étend de l’ordinateur portable au réacteur nucléaire, a publié une perte, au troisième trimestre de son exercice, de 87,1 millions de dollars. En revanche, il a multiplié par six ou presque son résultat d’exploitation, profitant de la croissance des ventes des appareils photo numériques, des téléphones portables dotés d’un appareil photo. Du côté de sa branche PC, Toshiba a enregistré d’assez mauvaises performances, en raison de la guerre des prix que mènent Dell et HP sur ce marché.
Nintendo - Le groupe japonais Nintendo a annoncé jeudi un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros, et un bénéfice net de 263 millions d’euros. C’est à une hausse de 70 % des ventes de sa console, la GameCube, pendant les fêtes de Noël que Nintendo doit ces résultats. En menant une politique commerciale agressive et en favorisant la baisse du prix de la GameCube, Nintendo est parvenu à vendre 4,4 millions d’unités entre avril et décembre 2003, et son objectif est de 6 millions, à atteindre avant le 31 mars 2004, date de clôture de son exercice.
Canon - Canon a annoncé jeudi une hausse de 45 % de son bénéfice net en 2003, à hauteur de 2,09 milliards d’euros. Un succès particulièrement dû à une forte demande pour ses photocopieurs et ses appareils photo numériques. Son chiffre d’affaires est ressorti en hausse de 8,8 % par rapport à 2002. Pour l’année qui vient de commencer, le numéro un japonais de la bureautique prévoit un bénéfice record , en hausse de 3,7 %.