Cette petite start-up de l'Austin Technology Incaubator (ATI), au Texas, fondée il y a dix huit mois, entend révolutionner les méthodes d'enseignement. Son jeune président, Arthur Vander Veen, exp...

Cette petite start-up de l'Austin Technology Incaubator (ATI), au Texas, fondée il y a dix huit mois, entend révolutionner les méthodes d'enseignement. Son jeune président, Arthur Vander Veen, explique "il existe déjà aux Etats-Unis beaucoup d'universités ou de grandes écoles qui dispensent des cours via Internet pour permettre à leurs étudiants de se former à distance. Mais aucun de ces cursus n'est interactif. Notre technologie permet à un professeur d'être relié à ses élèves comme s'ils étaient dans la même classe. Ils peuvent effectuer ensemble et en temps réel un exercice" "The Active Ink Network est un cadre qui donne à chacun la possibilité d'adapter sur le Net le contenu des cours qu'il a l'habitude de dispenser". Cet enseignement interactif sur le web correspond à une attente réelle des écoliers disposent le plus souvent d'un ordinateur, voulant retrouver un cadre électronique devenu familier. Ensuite, il permet de modifier en permanence le contenu des cours pour l'adapter soit à un environnement changeant, soit au contexte de chaque école ou même de chaque classe. Enfin, il crée un réseau virtuel entre professeurs et écoliers. La Texas Education Agency a investi 1 million de dollars pour permettre à Bricolage Interactive Design de finir la mise au point de ses outils que six écoles de la région, reliées entre elles par Internet, utiliseront "Les professeurs savent que c'est l'avenir. Ils n'ignorent pas non plus que, pour les recrutements à venir, les autorités éducatives de l'Etat ont l'intention de choisir en priorité des enseignants qui maîtrisent ces nouveaux moyens de communications". Après le Texas, Arthur Vander Veen espère diffuser à terme son Active Ink Network dans d'autres Etats américains et pourquoi pas un jour en Europe. (Les Echos - 29/03/1999)