L’argent ne fait pas tout. En dépit des sommes investies par le parti républicain dans la campagne présidentielle de Georges Bush, le site web de son candidat est battu en brèche par celui de son...

L’argent ne fait pas tout. En dépit des sommes investies par le parti républicain dans la campagne présidentielle de Georges Bush, le site web de son candidat est battu en brèche par celui de son adversaire démocrate, John Kerry.

Depuis que les Etats-Unis connaissent le nom et le visage de celui qui sera l’adversaire de l’actuel président américain Georges Bush, l’intérêt des électeurs pour la campagne présidentielle s’accroît de jour en jour. Cela se traduit par une hausse de fréquentation des sites Internet de chaque candidat, et par l’accroissement des dépenses publicitaires de chacun des deux partis américains.

Au mois de mars, le parti républicain de Georges Bush a investi 198 millions de dollars sur la publicité en ligne. Pour rabaisser ensuite ce budget à 117 millions de dollars en avril. De son côté, le parti démocrate de John Kerry investit de plus en plus dans la publicité en ligne, passant d’une facture de 8,2 millions de dollars en mars à 114 millions de dollars en avril.

Qu’en est-il de l’audience de leurs sites web ? Visiblement, c’est le parti démocrate et son candidat qui mènent la danse, de ce côté-là. Et ce depuis plusieurs mois : en février, le site de John Kerry totalisait 1,05 million de visiteurs (contre 865.000 pour celui de Georges W. Bush) ; en mars, il en recensait 2,04 millions (contre 1,88 millions) et en avril 1,59 million (contre 1,47 million). John Kerry garde donc l’avantage sur son adversaire politique, même si l’écart d’audience entre les deux sites a tendance à s’amenuiser.

(Atelier groupe BNP Paribas - 19/05/2004)