Dans l’entreprise, avec la notion de Business Intelligence, se pose immédiatement le problème de l’accès aux données. Il existe de nombreuses solutions pour y remédier. L’éditeur de plate-forme ...

Dans l’entreprise, avec la notion de Business Intelligence, se pose immédiatement le problème de l’accès aux données. Il existe de nombreuses solutions pour y remédier. L’éditeur de plate-forme de Business Intelligence Actuate, via l’acquisition de la société Nimble Technology, s’est dirigé vers une solution originale, véritable alternative aux ETL, qui facilite l’accès aux données et permet de les corréler en temps réel : l’EII (Enterprise Information Integration).

Souvent dispersées dans différentes parties du système d’information des entreprises, provenant de multiples sources, pour accéder aux données, il est nécessaire d’appréhender plusieurs protocoles, plusieurs langages. Dans ce contexte, l’accès et l’agrégation des données sont complexes. Simplifier cette étape est indispensable pour pouvoir ensuite les manipuler, les confier aux utilisateurs et améliorer la diffusion d’information dans l’entreprise.

Il existe différentes technologies permettant de résoudre le problème de l’accès aux données. La solution traditionnelle consiste à se doter d’un ETL couplé d’un centre de données. Cette solution est intéressante car elle permet ensuite à la solution de BI de ne pas impacter les bases en production, mais pose aussi de nombreux problèmes : un projet d’ETL est complexe, coûteux en terme de maintenance et difficile à mettre en place au niveau de l’entreprise.

Actuate met en avant une alternative à ces projets : l’Enterprise Information Integration (ou EII). Il s’agit d’outils d’intégrations spécialisés dans l’accès aux données. Ils fédèrent, en regroupant au sein de vues métier homogènes, des informations provenant de nombreuses sources de données hétérogènes (bases de données relationnelles, et non relationnelles, fichiers, XML, etc.). L’EII donne un accès flexible à l’information, via un unique point d’accès proposé aux utilisateurs, ceux-ci n’ont donc accès qu’au résultat final. Ces solutions sont basées sur les Web services, et cachent ainsi la complexité de l’accès aux données.

(Atelier groupe BNP Paribas – 13/10/2003)