A l'occasion du 50è anniversaire de la Direction Générale des Impôts (DGI), Dominique Strauss-Kahn, le ministre des Finances, a donné, lundi 27 avril, son aval pour que le cadastre soit scanné. Le...

A l'occasion du 50è anniversaire de la Direction Générale des Impôts (DGI), Dominique Strauss-Kahn, le ministre des Finances, a donné, lundi 27 avril, son aval pour que le cadastre soit scanné. Les utilisateurs de SIG se heurtaient juqu'ici à l'intransigeance de la DGI qui imposait une convention très sévère pour la numérisation des données cadastrales. Les "clients" devaient eux-même assurer la numérisation intégrale, la DGI apportant à la fin sa validation. La numérisation intégrale du cadastre, à 20 F la parcelle, représentait un coût de 2 milliards de F, trop cher pour la plupart des petites unités administratives pourtant intéressées en premier lieu par l'intégration dans leur SIG de la banque de données fiscales. Chef du bureau du cadastre, Marc Wolf a confirmé "les 500 000 feuilles du cadastre vont être scannées au centre de documentation de Saint-Germain, avec la perspective de les mettre sur Internet". L'IGN a, pour sa part, annoncé son projet de vectoriser et de référencer les photos scannées du cadastre. Cette nouvelle banque de donnés s'appellera "BD Topo foncière". La France n'ayant dans ce domaine pas le droit d'être en retard, ces décisions sont un signe très significatif en direction des SIG. Aux Etats-Unis, le vice-président, Al Gore, a en mars dernier annoncé la mise en oeuvre du projet Digital Globe sur Internet mettant ainsi à la disposition de tous, une banque de données géographiques mondiale avec une résolution de 1m. (Le Figaro - 06/05/1998)