Savez-vous vraiment sur quels sites navigue votre enfant quand il se connecte à Internet? Depuis que les blogs et autres forums de discussion sont en vogue, on sait que des adultes malveillants peuvent discuter...

Savez-vous vraiment sur quels sites navigue votre enfant quand il se connecte à Internet? Depuis que les blogs et autres forums de discussion sont en vogue, on sait que des adultes malveillants peuvent discuter avec les plus jeunes en se faisant passer pour quelqu'un de leur âge et les entraîner dans des activités malsaines et illégales...
 
C'est pour cette raison que l'association E-Enfance vient de lancer une nouvelle campagne pour sensibiliser les jeunes et leurs parents aux dangers que peut représenter l'univers de la Toile. Ainsi, du 25 avril au 18 juillet prochain, trois spots publicitaires chocs vont être régulièrement diffusés, que ce soit à la télévision, sur Internet, sur les téléphones mobiles ou dans les salles de cinéma.
 
Ces spots publicitaires mettront en scène des enfants confrontés, quand ils naviguent sur le Web, au problème de la pornographie, de l'anorexie ou du sado-masochisme. Des phrases, telles que "Ce matin, Kamel et Lucas découvrent le sado-masochisme", "Dans sa chambre, Sarah apprend à devenir anorexique" ou "Grâce à son blog, Louise va tourner dans un porno", accompagneront les images diffusées.

Internet est aussi un monde plein de dangers pour les plus jeunes:
l'association E-Enfance attire aujourd'hui
l'attention des parents avec des spots explicites.
(cliquez pour agrandir)
Ces spots ont bien sûr pour but de mettre les parents face à leurs responsabilités en contrôlant les navigations de leur enfant sur Internet et en les avertissant des ruses que peuvent prendre certains adultes pour les attirer dans leurs filets.
 
En outre, E-Enfance ne manque pas de rappeler que "91% des enfants victimes d'abus sexuels sur le Web ont moins de 12 ans". Et "60% des sites de commerce d'images d'abus d'enfants vendent des scènes de viols. Le nombre de témoignages d'images de violences sexuelles aggravées a été multiplié par quatre en trois ans. Et ces images sont de façon croissante dissimulées sous des adresses Internet de publication de photos de vacances pour le cercle des proches". Inquiétant...
 
L'association vient par ailleurs de mettre en ligne un blog destiné à informer et à conseiller les parents et les enfants sur les dangers que peut représenter le Web.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 27/04/2007)