Vaultid LCC développe une carte de paiement qui combine l'authentification biométrique et la création de numéros de comptes à usage unique. Le tout fonctionnant avec un processeur embarqué...

Vaultid LCC développe une carte de paiement qui combine l'authentification biométrique et la création de numéros de comptes à usage unique.
Le tout fonctionnant avec un processeur embarqué.
 
La société Vaultid LLC annonce avoir testé avec succès le prototype d'une carte de crédit ultra sécurisée basée sur la reconnaissance de son propriétaire. Celle-ci, baptisée Vaultid Card, dispose en effet d'une véritable armada d'applications destinées à protéger son possesseur de tout risque de vol d'identité en cas de perte ou vol de sa carte. Ce ne sont pas moins d'un microprocesseur, d'un capteur biométrique de reconnaissance d'empreinte et d'un compte numéroté évolutif qui sont mis à contribution. Principal intérêt de ces différentes solutions : rendre les informations impropres à toute action qui ne serait pas commanditée par le propriétaire d'origine.
 
Une reconnaissance d'identité obligatoire
 
Ainsi, la Vaultid Card ne fonctionne que si son utilisateur en titre confirme son identité via le système de reconnaissance digitale et le microprocesseur intégré. Une fois cette démarche effectuée, la carte délivre un numéro de compte unique - la carte en contient plus de 10 000 - permettant au propriétaire d'effectuer sa transaction. Pour une fiabilité maximale, le numéro est transmis au réseau de paiement du commerçant avec la technologie RFID.
 
Prochain objectif : le paiement par mobile
 
"La Vaultid Card est dans un état que nous pourrions qualifier d'assoupi tant que son utilisateur ne s'est pas identifié", explique Paul Rivera, le directeur exécutif de Vaultid. "La carte n'emmagasine ni n'affiche aucune information concernant un client". Voilà qui semble plus efficace que les méthodes de protection traditionnelles qui, souligne Paul Rivera, développent encore généralement des systèmes de sécurité qui protègent des données réutilisables. Le système devrait pouvoir être également intégré dans des combinés mobiles, permettant à leurs propriétaires d'utiliser leur téléphone comme dispositif de paiement ultra sécurisé.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 02/08/2007)