Une équipe de l'Institut de technique électronique et biomédicale de l'Université technique de Graz, en Autriche, a mis au point un système qui détecte les activités électriques au coeur du...

Une équipe de l'Institut de technique électronique et biomédicale de l'Université technique de Graz, en Autriche, a mis au point un système qui détecte les activités électriques au coeur du cerveau et traduit ces signaux en mouvements dans un univers virtuel.

Emmenée par Gert Pfurtscheller, l'équipe a présenté ses travaux lors du salon Presence 2005 consacré aux nouvelles technologies qui se tenait à Londres du 21 au 23 septembre derniers. Ils appellent leur invention "interface entre le cerveau et l'ordinateur". Une fois finalisée, leur invention pourrait permettre à des personnes paralysées de retrouver la capacité de se mouvoir.

Pfurtscheller et son équipe sont partis du constat que ce sont les mêmes zones du cerveau qui sont sollicitées lorsqu'on pense à un mouvement et lorsqu'on l'accomplit. Ils ont donc mis au point un casque muni de capteurs qui viennent prendre place sur le cuir chevelu et détectent les influx nerveux émis par le cerveau. Chaque capteur est placé au dessus d'une région du cerveau dont on sait qu'elle commande un mouvement particulier.

Lors du salon, les chercheurs de l'université de Graz ont proposé aux participants de tester leur invention. Ils les ont installé dans un "studio de réalité virtuelle" baptisé Virtual Cave et leur ont proposé de se déplacer, par la pensée, dans une rue virtuelle.

Certains des participants ont été quelque peu déroutés. Le système demande en effet, pour un fonctionnement optimal, une certaine période d'apprentissage. Christoph Guger, qui envisage de travailler sur les applications commerciales de ce procédé, confesse qu'il lui a fallu près de cinq heures avant d'arriver à maîtriser cette technologie.

(Atelier groupe BNP Paribas- 30/09/2005)