L'entreprise américaine vise à réduire les accidents de la route en installant un boîtier qui communique avec le téléphone et qui paramètre les services interdits.

CellControl paramètre les services mobiles accessibles au volant via un boîtier

Envoyer des messages textes en conduisant augmenterait les risques d’accidents de 2 300%. Notamment chez les jeunes conducteurs. Plusieurs systèmes proposent déjà de réduire l'usage du téléphone quand le véhicule est en marche. CellControl a continué sur cette voie en développant plusieurs niveaux de restriction (appels, sms, mail, internet, Google Map), que les administrateurs peuvent paramétrer. Cette technologie se matérialise sous la forme d’un boîtier qui se branche au véhicule (entre le volant et les pédales). Ce dernier est capable de détecter automatiquement quand le véhicule commence à rouler, et bloque automatiquement le téléphone par l’intermédiaire du bluetooth.

Détecter le mouvement du véhicule

Il n’est donc pas nécessaire d’appuyer sur un bouton ou de faire démarrer le système. C’est en ça que Cellcontrol est innovant : il connecte le conducteur avec la voiture et bloque l’utilisation du téléphone pendant que la voiture est en marche, ce qui permet une protection permanente. Cette connexion est le seul moyen précis de déterminer si la voiture est en mouvement ou non. Les solutions jusque là utilisées, telles que celles mises au point en Inde par des chercheurs de l'Université de technologie de Coimbatore, ne pouvaient déterminer que si le téléphone était en train d’être utilisé. La technologie est compatible avec les systèmes d’exploitation Android, Blackberry et la plupart des téléphones sous Windows, mais également avec des téléphones plus anciens. Elle permet aussi de faire respecter les restrictions définies par les employeurs ou les parents pendant la conduite du véhicule en question.

Personnaliser les services autorisés au volant

L’administrateur contrôle ce que peuvent et ne peuvent pas faire les conducteurs pendant qu’ils sont au volant, via une plateforme en ligne. Ces derniers seront avertis dans le cas où le conducteur tente de désactiver le système. Cela peut être utile notamment pour les parents, qui peuvent ainsi surveiller ce que leurs adolescents font dans la voiture. Car la distraction au volant est le facteur le plus meurtrier chez les jeunes. A l’instar de ce mécanisme, le conducteur surveillé par CellControl peut tout de même appeler les services d’urgence. Les parents peuvent aussi définir une « liste blanche » où figurent les numéros que les conducteurs peuvent appeler à n’importe quel moment.

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste