Selon l’accord définitif signé hier par Cerg Finance pour le rachat du leader américain dans le domaine des logiciels de gestion de trésorerie, XRT, les actionnaires de la société américaine apport...

Selon l’accord définitif signé hier par Cerg Finance pour le rachat du leader américain dans le domaine des logiciels de gestion de trésorerie, XRT, les actionnaires de la société américaine apporteront 100 % de leurs actions en échange de 17,75 % du capital de Cerg Finance. Au terme de cette opération, XRT deviendra la filiale américaine du groupe français. Réalisée par augmentation de capital réservée, cette opération s’élève à près de 120 millions de F. Cette année, avec l’apport de XRT, Cerg Finance devrait réaliser un chiffre d’affaires de 330 millions de F (209 millions l’an passé). Au cours de l’exercice clos fin mars, XRT a réalisé un chiffre d’affaires de 8 millions de dollars et mise cette année sur 11 millions. Selon le président du directoire de Cerg Finance “il s’agit de l’événement le plus important depuis la création de la société en 1983, car il nous permet de passer du rang de leader européen à celui de numéro un mondial dans le domaine du “cash management””. Outre la gestion de trésorerie, ce domaine recouvre aussi les activités de gestion des flux et des risques financiers, le recouvrement et la communication banque-entreprise. Dans ce domaine, Cerg Finance revendique 55 % du marché des grandes entreprises européennes. XRT, pour sa part compte 150 clients parmi les plus grosses sociétés américaines. Présent déjà dans 22 pays au travers de ses filiales et de son réseau de distribution, Cerg va, grâce à cette acquisition, pouvoir devenir le standard international des logiciels de “cash management”. (Les Echos - 11/09/1998)