Dans le cadre du projet européen sur le vote électronique, True-Vote, la ville d’Orsay et CertiNomis, 1ère Autorité de certification numérique, vont tester, pour la seconde fois, le vote ...

Dans le cadre du projet européen sur le vote électronique, True-Vote, la ville d’Orsay et CertiNomis, 1ère Autorité de certification numérique, vont tester, pour la seconde fois, le vote électronique auprès d’un millier d’électeurs. Cette opération, la plus importante expérience locale réalisée dans l’ensemble du projet européen, représente 65 % des expérimentations menées au sein du projet. Après une première expérience réussie, la seconde phase de cette expérimentation aura lieu du 19 au 22 mars 2003. Le projet True-Vote (http://www.true-vote.net) réunit plusieurs pays de l’Union européenne : la France, l’Italie, le Royaume-Uni, la Finlande et la Hollande. Dans chaque pays, un démonstrateur test (une ville par exemple), a été désigné pour mettre en place le vote électronique auprès des citoyens. L’italien Postecom et le français CertiNomis sont les deux acteurs de la certification retenus. La mairie d’Orsay, ayant organisé précédemment une expérience de vote par assentiment lors des dernièrs élections présidentielles, a été retenue comme démonstrateur en France pour mettre en place ces élections électroniques à portée européenne. 925 personnes de la ville d’Orsay, soit 9,2 % de la population inscrite sur la liste électorale, se sont portés volontaires pour participer à cette seconde expérience. CertiNomis a édité 925 certificats électroniques, soit près de cinq fois plus que prévu initialement. Après une première cession réussie du 26 février au 1er mars au cours de laquelle les citoyens se sont prononcés sur une question d’intérêt local, la seconde étape se déroule du 19 au 22 mars. La question posée aux votants européens portera sur la pénurie de pétrole à laquelle l’Europe aura à faire face d’ici quelques années et sur les solutions à mettre en place en matière d’énergie. Un questionnaire détaillé, remis à chaque votant, permettra des comparaisons comportementales entre chaque pays participant. Chaque participant a reçu avant le vote une carte à puce à authentification forte, intégrant un certificat électronique personnalisé. Un code d’accès confidentiel permet au votant de valider son vote. La mairie d’Orsay a, de son côté, mis en place cinq bornes d’accès électronique où les électeurs se rendent pour effectuer le vote. CertiNomis assure, en collaboration avec la mairie d’Orsay, la maintenance des serveurs et du système lors des votes. L’étude des résultats devrait permettre, dans les prochaines semaines, de travailler sur un projet de recommandations européennes sur le vote électronique numérique à base de certificat et de développer les travaux d’interopérabilité. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 19/03/2003)