Selon Jupiter MMXI, le montant des transactions B2B réalisées sur Internet en Europe s’élève à 200 milliards d’euros, soit 1,5 % seulement du commerce inter-entreprise européen, réalisé aussi bien h...

Selon Jupiter MMXI, le montant des transactions B2B réalisées sur Internet en Europe s’élève à 200 milliards d’euros, soit 1,5 % seulement du commerce inter-entreprise européen, réalisé aussi bien hors ligne qu’en ligne. Selon l’institut d’études, plus de 1 800 milliards d’euros de transactions B2B seront générées en Europe en 2004 sur des plates-formes Internet. L’étude de Jupiter MMXI, réalisée en janvier 2001, porte plus particulièrement sur 500 places de marchés virtuelles (plates-formes électroniques de biens et de services professionnels mettant l’offre et la demande en relation). Parmi ces 500 places de marché virtuelles étudiées, une centaine réunit les critères de succès identifiés par Jupiter MMXI, dans ce secteur très concurrentiel. Selon Jupiter MMXI, 10 places de marché virtuelles sont les mieux positionnées pour réussir dans ce domaine: Acequote (fournitures pour les PME), Band-X (bourse de débit Internet/télécoms), BuildOnline (BTP), eumediX (équipement médical), eu-supply.com (BTP), Goodex (équipement industriel), IngredientsNet.com (ingrédients alimentaires), Mondus.de (fournitures pour PME), PEFA.com (produits alimentaires à base de poisson), et Phonetrade (téléphonie mobile). James MacAongus, analyste B2B de Jupiter MMXI précise «en développant des partenariats stratégiques avec des acteurs majeurs de leur industrie, ces sites ont réussi à générer un montant de transactions suffisamment important pour s’imposer sur leur créneau et espérer devenir pérennes». PhoneTrade, place de marché suédoise spécialisée dans la téléphonie mobile, enregistre par exemple 30 millions d’euros de transactions par semaine. Le site anglais de BTP, BuildOnline gère des projets d’environ 125 millions d’euros. La caution et le support financier des leaders de l’industrie traditionnelle apportent légitimité et solidité aux places de marché virtuelles. Avantage compétitif pour les places de marché virtuelles: l’intégration des offres on line avec des offres off line. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/02/2001)