Puisque le bitcoin facilite les micro-paiements, c’est vers ce protocole que des applications voulant monétiser le web 2.0 se tournent : ils rétribueraient la production de contenu par les utilisateurs eux-mêmes.

ChangeTip parie sur le bitcoin pour les microdons sur les réseaux sociaux

Les micro-transactions sur l’internet, pour soutenir une cause quelconque, ne sont pas faciles à mettre en œuvre. En effet, en plus de rentrer ses informations bancaires sur une multitude de sites internet, se pose la question des coûts de transactions. Utiliser des bitcoins pour mener à bien ce projet de monétiser le web 2.0 est avant tout une réponse à ces deux obstacles. En effet, les transactions en bitcoins – puisqu’elles ne sont associées à aucune banque institutionnelle – n’imposent pas de frais supplémentaires.

ChangeTip profite donc du fait qu’une transaction internationale en bitcoin n’est pas imputée d’un coût supplémentaire, à la différence du système bancaire. Aussi, l’idée de micro-transactions, entre $1 et $25, devient intéressante pour les utilisateurs dès lors que les frais d’administration divers sont nuls.  La startup s’inscrit ainsi dans le mouvement du Bitcoin 2.0 : le protocole peer-to-peer est utilisé en tant que tel pour des services qui vont au-delà de sa promesse initiale.  Maintenant qu’un premier seuil est atteint par la plateforme, celle-ci compte monétiser sa croissance en imposant 1% sur chacune des transactions effectuées.

Entièrement digitalisé, le paiement en bitcoin peut avoir lieu après un message aussi simple : @greatcause, keep up the good work! I’d like to contribue $10 to the cause. @changetip. Le fonctionnement de ChangeTip est le suivant : des robots "crawlent" le contenu posté sur les réseaux sociaux afin de trouver l’occurence @ChangeTip auquel s’ajoute un montant ainsi qu’un nom propre associé. Avec ces trois éléments à sa disposition, les deux acteurs et le montant, le robot procède immédiatement à la transaction. C’est à l’inscription que les utilisateurs lient leur compte Twitter ou reddit à leur portefeuille virtuel par l’équivalent d’une adresse IP.

Pour l’instant, les micro-transactions en bitcoin sont uniquement disponibles sur les principaux réseaux sociaux. Plus précisément, sur les parties entièrement publiques de ceux-ci même si les messages privés suivront, une fois que les robots pourront aller y "crawler". Des vidéos Youtube aux posts Tumblr, ChangeTip permet ainsi de rétribuer les créateurs de contenu quel que soit leur médium. Le pourboire est bien au cœur du produit de la startup, qui utilise le protocole bitcoin pour améliorer le service. L’ensemble de la procédure ressemble finalement à une plateforme de rétribution de contenu publié sur le web 2.0. Des projets concernant le micro-don ont existé, à commencer par Twitter et TipiT sans avoir réussi à atteindre une taille critique pour perdurer.

 

 

Rédigé par Simon Guigue