Inciter les automobilistes à prévoir en ligne la charge de la batterie de leur voiture électrique doit leur permettre de faire des économies et d'éviter un encombrement du réseau d'énergie.

Le chargement des voitures électriques a besoin de règles

Le nombre de voitures hybrides équipées d'un moteur électrique devrait augmenter fortement dans les années à venir, ce qui risque de poser quelques problèmes sur les réseaux de distribution énergétique. Pour répondre à cela, des chercheurs de l'université américaine d'Harvard et de Southampton au Royaume-Uni ont développé une plate-forme en ligne que l'on pourrait baptiser de régulation. Celle-ci permet de calculer en temps réel les différents prix de l'énergie consommée en fonction de l'heure à laquelle elle est utilisée par l'automobiliste.

Définir des plages horaires...

Pour cela, la borne de recharge installée à domicile est directement reliée au logiciel. L'utilisateur crée auparavant un compte en ligne et indiquera avant chaque recharge, le nombre de kilomètres qu'il voudra parcourir, soit une manière de calculer le temps de charge nécessaire. Le logiciel établit ensuite un calendrier et alloue un choix de plages horaires à chaque utilisateur et ce dernier sélectionne celle qui l'intéresse. Une fois la voiture branchée, le chargement commence et prend fin automatiquement et ce, au prix le plus avantageux. A noter que si la personne sort de sa plage horaire, elle paiera beaucoup plus.

...Pour éviter des pics de surconsommation

Le calendrier doit également permettre d'éviter la fraude, c'est-à-dire de brancher en période de prix bas et de débrancher lorsqu'ils augmentent. Cette solution doit effectivement obliger les consommateurs à mieux prévoir leur consommation afin de contourner des pics à des heures stratégiques de la journée. En effet, les chercheurs se sont aperçus que le rechargement d’une voiture peut multiplier par plus de trois la consommation d'un foyer. Les plages automatiques et des prix qui changent en temps réel doivent éviter un état de surchauffe.