La City University de Londres propose un adaptateur qui interrompt automatiquement l'alimentation électrique lorsqu'un chargeur reste branché à une prise mais plus à un appareil électronique.

Pour stopper le débit d'électricité il ne suffit pas de débrancher son mobile du chargeur, encore faut-il débrancher le chargeur de la prise de courant. Un acte que les deux tiers des propriétaires de téléphone mobile au Royaume-Uni oublient de faire au moins une fois par semaine, selon des chercheurs de la City University de Londres. Face à ce constat, les scientifiques ont mis au point un adaptateur électrique capable d'interrompre automatiquement l'alimentation électrique lorsque le chargeur reste connecté à la prise sans véritable utilité. Dans la pratique, l'outil est adapté à différents appareils tels que les téléphones mobiles, ordinateurs portables (PC) ou lecteurs MP3.

Un bon point pour l'écologie et un gain financier

L'utilisateur le branche sur la prise de courant. Puis y connecte le chargeur de son appareil. L'adaptateur est composé d'un système de fermeture et d'ouverture du  circuit électrique. Lorsque l'utilisateur relis son téléphone au chargeur, l'adaptateur se met sur la position 'on' pour laisser passer le courant. A l'inverse, lorsque l'utilisateur débranche son appareil du chargeur, l'adaptateur est automatiquement mis sur la position 'off'. C'est-à-dire que le circuit électrique est scindé en deux, de sorte à ne plus laisser l'électricité passer. Un système aux avantages tant écologiques que financiers. Mais également sécuritaires selon les chercheurs.

Eviter les risque de court-circuit

"L'outil évite que les fils ne restent en contact direct avec le sol. Un fait anodin mais qui pourrait s'avérer dangereux en cas d'inondation par exemple", soulignent les responsables du projet. Le système vient d'être breveté par l'équipe universitaire en collaboration avec le City Research & Enterprise Unit. De futurs partenariats avec des fabricants de matériaux électroniques sont en cours pour la production. Pour rappel, les scientifiques notent qu'à l'échelle internationale, la seule consommation électrique des chargeurs laissés sur la prise de courant représente pas moins de 1 % de l'émission totale de dioxyde de carbone.