Sur le principe des individus qui courent pour financer une association en ayant noué des partenariats avec des entreprises, la startup propose de convertir chaque mile réalisés en monnaie envoyée aux organismes de son choix.

Charity Miles convertit le sport réalisé en argent pour des associations

En 2010, déjà, les organisations non gouvernementales reconnaissaient le rôle primordial des nouvelles technologies dans le développement du don caritatif sur Internet. Cet enjeu est devenu fondamental dans le secteur des affaires et, pour certaines des nouvelles startup, il est devenu l'un des thèmes bâtisseurs de leur entreprise. Charity Miles offre la possibilité à n'importe quelle personne, célébrité ou non, de devenir un athlète dont le support permettra de soutenir financièrement une association caritative par le biais d'une application mobile. 

Le sport générateur de fonds

Une fois l'application installée sur son téléphone et son profil d'utilisateur enregistré auprès de la compagnie Charity Miles, le logiciel informatique se constitue presque uniquement d'un podomètre. Il suffit de choisir avant le commencement d'une séance de sport ou même de marche à pied quelle organisation soutenir, puis d'activer le podomètre. Les cyclistes empochent 10 centimes de dollar par mile parcourue et, pour les coureurs et les promeneurs, ceux-ci remportent 25 centimes de dollar pour un mile parcouru. 
 

Modèles d'influence

Une fois le podomètre arrêté, l'application oblige l'utilisateur à partager un statut sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter révélant à la fois le nombre de miles réalisés, l'argent remporté et l'association soutenue. L'argent gagné n'est bien évidemment pas reversé au sportif, mais directement envoyé à l'organisation choisie. Charity Miles dipose d'un fond de commerce d'un million de dollars. Cette somme, allouée par divers investisseurs privés, permettrait donc aux entreprises de se placer en position de mécènes, et de capitaliser sur leur image.