La ville de Chicago vient de recevoir un financement de 3,1 millions de dollars de la part de la National Science Foundation pour mettre en place le projet Smart City « Array of Things ».

Chicago fait participer ses citoyens avec de nouveaux capteurs Smart City

Composé de cinquante capteurs installés dans les rues de Chicago début 2016 et 500 d'ici à fin 2017, le projet « Array of Things » s’inscrit tout droit dans la lignée de précédentes initiatives open-source, puisqu’il permettra de connecter la ville à ses citoyens.

Ces dispositifs pourront en effet suivre des indicateurs classiques au niveau du climat, de la pollution, de la lumière, des bruits alentours... Et ce, afin de réaliser des enquêtes de société sur les déplacements ou des recherches médicales sur les liens entre niveau de pollution et telle ou telle maladie. Grâce à ceux-ci, on pourra par exemple indiquer à un piéton quel est le chemin le plus sain pour arriver à sa destination ou déterminer les micro climats propres à chaque partie de la ville pour mieux gérer l'efficience énergétique.

Mais c'est au niveau de l'usage des données que cette technologie innove, celles-ci sont disponibles gratuitement en open-source afin que les habitants puissent proposer de nouveaux services ou encore installer eux-mêmes de nouveaux capteurs. Ce sont les membres de la communauté et la ville de Chicago qui choisiront au fur et à mesure les emplacements de ceux-ci. Les habitants de chaque quartier seront régulièrement conviés à des ateliers pour déterminer les usages qu'ils souhaiteraient mettre en place grâce aux AoT.

Rédigé par Constance Guyon
Journaliste / attachée de production