Au premier trimestre 2000, le groupe Canal + a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 927 millions d'euros, en progression de 23,6 % par rapport à la même période de 1999 (633 millions d'euros)....

Au premier trimestre 2000, le groupe Canal + a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 927 millions d'euros, en progression de 23,6 % par rapport à la même période de 1999 (633 millions d'euros). Ce chiffre ne concerne que les sociétés intégrées globalement. Il ne comprend donc pas le chiffre d'affaires des chaînes thématiques ni des filiales étrangères situées en Espagne, en Pologne et en Belgique francophone. La filiale italienne Tele+ est consolidée par intégration globale depuis le 31/12/1999. Le chiffre d'affaires abonnement s'élève à 721 millions d'euros, soit une hausse de 13,7 %. Il est essentiellement composé des recettes d'abonnements à la chaîne premium française Canal + (355 millions d'euros, + 4 %), et au bouquet numérique français CanalSatellite (128 millions d'euros, + 22 %). Pour sa part, NC Numéricâble enregistre un chiffre d'affaires abonnements de 33 millions d'euros (+ 7 %). Tele + en Italie génère un chiffre d'affaires abonnements de 141 millions d'euros (+ 32 %). Les activités de télévision à péage au Bénélux et dans les pays nordiques réalisent un chiffre d'affaires abonnements de 60 millions d'euros (+ 22 %). Le chiffre d'affaires publicité et parrainage s'élève à 39 millions d'euros (+ 56 %). Il comprend essentiellement celui de la chaîne française (29 millions d'euros, + 53 %) et celui de Tele+ en Italie (7 millions d'euros). Les autres ventes réalisent un chiffre d'affaires de 167 millions d'euros (+ 83,5 %). Elles regroupent le chiffre d'affaires de la filiale StudioCanal (57 millions d'euros), les activités cinématographiques génèrent 37 millions d'euros, et les activités télévisuelles 17 millions. Sport + réalise un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros, composé principalement des ventes des droits TV internationaux du championnat de football italien et de la Premier League anglaise. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 22/05/2000)