Montant probable du marché chinois : 12 milliards de dollars ! La Chine vient officiellement d'annoncer le lancement de son réseau de téléphonie de troisième génération. Alors que trois normes...

Montant probable du marché chinois : 12 milliards de dollars ! La Chine vient officiellement d'annoncer le lancement de son réseau de téléphonie de troisième génération. Alors que trois normes étaient à l'étude , l'Empire du Milieu a finalement décidé de faire confiance à son propre standard, déjà testé depuis plusieurs mois, le TD-SCDMA.

Les appels d'offre pour la construction du premier réseau 3G chinois devraient vraisemblablement être lancés d'ici quelques jours. "Le ministère chinois de l'information (...) a établi (...) le TD-SCDMA comme norme technologique nationale pour l'industrie des télécommunications. La technologie est déjà mûre et prête pour que les fabricants débutent la production (...) Un réseau autonome TD-SCDMA sera construit pour cette technologie maison", rapporte une dépêche de l'agence Chine nouvelle.

Pourquoi le TD-SCDMA ? En imposant son propre standard, la Chine entend bien dépendre le moins possible et surtout éviter de payer des droits sur des technologies mises au point par des sociétés occidentales.

Les premières licences 3G pourraient être accordées au premier semestre 2006, ce qui pourrait entraîner des dépenses allant jusqu'à 12 milliards de dollars. Pour Pékin, l'objectif est que cette technologie soit prête pour les Jeux Olympiques de 2008.

De nombreux équipementiers occidentaux se tiennent prêts à saisir cette opportunité d'investir un nouveau marché prometteur. Plusieurs d'entre eux, comme Ericsson, Motorola, Nokia ou Siemens, ont déjà noué des partenariats avec le gouvernement chinois et des entreprises locales au sujet de la technologie TD-SCDMA.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/01/2006)