Dianping fournit des informations sur les commerces, loisirs et restaurants grâce aux commentaires de ses membres. Pour les inciter à continuer ces contributions, le site propose des récompenses et du couponing géolocalisé.

En Chine, le partage d'avis mérite récompense

Pour encourager les internautes à partager des commentaires sur les endroits dans lesquels ils vont, Dianping multiplie les modèles : obtention de récompenses, géolocalisation... La plate-forme chinoise, qui vient d'être désignée comme possédant le meilleur business model en 2011, à l'occasion des "Annual Business Model Future Stars", était la première du pays en 2003 à permettre à ses utilisateurs de générer du contenu, notamment des commentaires et des critiques sur des restaurants, loisirs, magasins ou encore dans le domaine du mariage et de la petite enfance. "Dianping est très vite devenu populaire parmi les internautes chinois grâce à sa position de précurseur sur le marché. Le site est considéré comme faisant partie intégrante de la vie quotidienne", décrit Joan Yang, Market Research Analyst chez L'Atelier Asie.

De nouveaux services à intervalles réguliers

En 2011, la plate-forme comptait plus de 42 millions de membres actifs, postant 20 millions de reviews par mois. Le site propose désormais de gagner des points en postant des critiques ou en achetant dans des commerces partenaires et ensuite les échanger contre des cadeaux. Un système qui a d'ailleurs été repris par d'autres sociétés comme Ctrip dans le domaine des voyages, permettant de recevoir promotions et récompenses en fonction de son assiduité à poster des commentaires. Côté mobile, Dianping a mis au point une application basée sur la géolocalisation et le téléchargement d'e-coupons pour les magasins alentours. A l'heure actuelle, 13 millions d'utilisateurs utilisent leur portable pour accéder à Dianping, représentant 60% du total des pages vues sur la plateforme. "Diversifier à ce point ces activités permet d'une part de se mettre à l'abri des fluctuations du marché dans tel ou tel secteur mais également d'éviter toute concurrence directe", poursuit Joan Yang.

Une présence sur le marché mobile

Une diversification qui du coup permet au groupe de jouer le rôle de parapluie en cas d'échec : Dianping s'était aussi lancé dans les achats groupés. "Ce secteur a véritablement explosé en 2010 puis a sérieusement ralenti en 2011. Dianping a pu poursuivre dans cette voie grâce à aux rentrées d'argent de ses autres services mais la grande majorité des sociétés qui s'étaient uniquement focalisées dans les achats groupés ont fermé." A noter que le jury qui a élu Dianping était composé de diplômés de grandes écoles et universités, de consultants, de compagnies d'investissement, d'économistes et de spécialistes de l'industrie.