C'est désormais acté : le chinois Lenovo rachète la division PC d'IBM. Le montant de l'opération est fixé à 1,25 milliard de dollars. Le New York Times, qui le premier avait divulgué...

C'est désormais acté : le chinois Lenovo rachète la division PC d'IBM. Le montant de l'opération est fixé à 1,25 milliard de dollars. Le New York Times, qui le premier avait divulgué l'information dans ses colonnes, estimait que la division PC d'IBM rapporterait entre un et deux milliards de dollars. La vente se situe donc plutôt dans la fourchette basse de cette prévision.

La somme de 1,25 milliard de dollars se compose de 650 millions de dollars payés cash et de 600 millions de dollars payés en actions Lenovo. Ce fabricant chinois, aujourd'hui au 'top ten' des fabricants de PC mais à la huitième place, devrait se retrouver parachuté à la troisième place du classement mondial, derrière Dell et Hewlett-Packard.

Dans un communiqué de presse, IBM a toutefois fait savoir qu'il ne lâcherait pas le morceau aussi facilement : le groupe détiendra près de 19 % d'actions Lenovo, et compte bien laisser son empreinte dans la stratégie PC de Lenovo, mais aussi dans les services et la finance.

Le groupe chinois, qui détient 27 % de parts de marché à domicile et près de 13 % dans la région Asie-Pacifique, ne pouvait pas rêver meilleure occasion de s'étendre à l'international qu'en rachetant la division PC de celui qui, précisément, a fait entrer le micro-ordinateur dans les foyers !

La nouvelle entité née de ce rachat aura son siège à New-York, où elle emploiera 19.000 personnes. Elle jouira également de centres de production qui seront implantés à Pékin et à Raleigh (Caroline du Nord).
(Atelier groupe BNP Paribas - 08/12/2004)