Dans ce marché fleurissant des outils d’aide à la prise de décision, ChoiceMap a fait son entrée avec une application mobile permettant de guider la réflexion des utilisateurs afin de trouver par eux même le bon choix à prendre.

ChoiceMap adapte les outils d’aide à la prise de décision au mobile

 

Au cours des différentes étapes de leur vie, les individus sont de plus en plus sollicités à prendre des décisions face à une quantité de choix de plus en plus vaste. Il est parfois difficile de réussir à prendre une décision, autant que de savoir par quel angle aborder le problème. En effet, les paramètres permettant la prise de décision sont vastes et lorsque ces facteurs entrent dans le champ de l’émotionnel, il est encore plus difficile de discerner les « bonnes » des « mauvaises » raisons. Ainsi, de nombreux acteurs cherchent à apporter une solution aux différents dilemmes auxquels les individus ont du mal à faire face, à l’instar de Loomio ou du plus récent DecideQuick. C’est ce qu’a voulu faire ChoiceMap, une startup basée à Seattle en créant une application mobile pour aider ses utilisateurs à venir à bout de leurs dilemmes complexes, en listant les priorités, les évaluant selon la façon dont ils affectent leur vie, puis en utilisant un algorithme pour noter les décisions.

Clarifier les priorités pour guider la réflexion

L’application, disponible gratuitement sur l’Apple Store peut être utilisée pour différents types de décisions, allant d’un choix de carrière à celui du repas de la soirée. L’utilisateur commence par quelques étapes simples pour clarifier ses priorités : il peut ainsi créer sa propre liste d'options ou choisir parmi une grande variété de modèles. Ensuite, l’application classe les opinions selon la façon dont ils répondent aux besoins de l’utilisateur. ChoiceMap ne choisit pas de la décision finale à prendre mais va principalement classer les différentes options qui s’offrent à l’utilisateur. Par les différentes étapes où l’utilisateur évalue ses propres priorités, il clarifie de lui même ses priorités et prend conscience de la bonne décision à prendre. Le résultat est ensuite facilement partageable sur Facebook, Twitter ou par email. Jonathan Jackson, le développeur de ChoiceMaps’est beaucoup inspiré des travaux de psychologues tels que Daniel Kahneman qui à travers son livre “Thinking, Fast and Slow” soutient que notre pensée est affectée par deux systèmes : le premier correspond à notre intuition, difficilement discernable et le deuxième est notre conscience, méthodologique et lente. Pour élaborer son application, Jackson a travaillé aussi avec Ashoka, une organisation qui aide les entrepreneurs à répondre aux enjeux sociaux d’échelle macroéconomique.

De nombreuses façons de traiter la prise de décision

On voit apparaître un nombre exponentiel d’acteurs de la technologie s’intéressant à différents programmes d’intelligence artificielle dont notamment les logiciels d’aide à la prise de décision, traitant chacun cette problématique de différentes façons. Feels par exemple est une application récemment lancée qui aide à donner du sens aux sentiments et à prendre des décisions, sous un angle émotionnel notamment grâce à des éléments visuels. Seesaw, une application lancée en juin 2013, aide les utilisateurs à prendre des décisions en demandant l’opinion de leurs amis. Dans un autre style, Roundom se présente comme un outil d’aide à la prise de décision laissant le hasard décider. De la même façon que ChoiceMap, d’autres applications lancées récemment proposent un outil pour guider dans la formulation d’une décision fondée sur différents critères tel que Apofasi Decision Tool ou Decision Maker. La startup souhaite lever des fonds dans le mois, afin d’agrandir sa plateforme. Jackson a aussi exprimé son ambition d’étendre le périmètre de son entreprise au delà de la simple application pour iPhone.

Rédigé par Manon Garnier
Journaliste