En quelques années, l'américain EMC, spécialiste du stockage des données, a conquis 35 % du marché total du stockage externe (non intégré dans l'ordinateur), battant ainsi le géant IBM (22 %). A...

En quelques années, l'américain EMC, spécialiste du stockage des données, a conquis 35 % du marché total du stockage externe (non intégré dans l'ordinateur), battant ainsi le géant IBM (22 %). Analyste consultant chez IDC, John McArthur assure "ce marché devrait passer de près de 12 milliards de dollars à plus de 35 milliards en 2002 et EMC a plus d'un an d'avance technologique sur ses concurrents". Avec l'explosion des logiciels de gestion intégrée, de gestion de la relation client et dans la perspective de la révolution Internet, les clients d'EMC sont de plus en plus exigeants et demandent toujours plus de capacité de stockage. EMC a, la première, fait le pari qu'une société indépendante des constructeurs était la mieux placée pour mettre au point un système permettant de stocker et de gérer les données provenant d'ordinateurs de plus en plus variés, utilisant des systèmes d'exploitation différents. Depuis l'arrivée en 1992 a sa tête de Michaël Ruettgers, la société est passée de 400 millions de dollars de chiffre d'affaires à près de 4 milliards de dollars l'an dernier et devrait atteindre en 2001 les 10 milliards. Les bénéfices sont passés de 30 millions à 800 millions l'an dernier et devraient dépasser cette année le milliard. L'action a progressé en 1998 de 167 % et sa capitalisation boursière atteint 50 milliards de dollars. Seul, le fabricant de PC Dell a fait mieux l'an passé parmi les 500 premières sociétés de l'index Standard & Poors. L'entreprise utilise sa rentabilité pour maintenir son avance. Non seulement, la société égale en notoriété les fabricants d'ordinateurs pour de ne plus dépendre d'eux afin d'entrer dans les grandes entreprises, mais elle se développe également vers les logiciels de gestion de stockage et les services, du support au consulting. Enfin, Internet et le commerce électronique surtout offrent de fabuleuses perspectives. EMC équipe déjà les 10 premiers fournisseurs de services Internet américains "cela représente encore une faible part de nos revenus, mais l'activité décollera cette année". (Les Echos - 3/06/1999)