L'horloger japonais Citizen a dévoilé son premier produit utilisant du papier électronique. Il s'agit d'une horloge destinée à un usage professionnel. Encore au stade du prototype, celle-ci...

L'horloger japonais Citizen a dévoilé son premier produit utilisant du papier électronique. Il s'agit d'une horloge destinée à un usage professionnel. Encore au stade du prototype, celle-ci devrait être commercialisée avant la fin de l'année.

Citizen compte faire son entrée sur le marché des écrans de la prochaine génération avec ce nouveau type d'affichage et ses applications dans de multiples domaines, par exemple sur le dos courbé d'un mobile, sur des étiquettes de prix dans les supermarchés, sur des cartes à puce sans contact, voire sur les autocuiseurs de riz.

Citizen utilise la technologie d'une société américaine, E-Ink. L'E-Ink est une matière à appliquer entre 2 films en résine, et cet écran électronique affiche des lettres et des images avec des milliers de microcapsules mises sous tension électrique. Les caractéristiques principales de ce « papier électronique » sont sa faible consommation d'énergie (moins de 50 % de celle d'un écran LCD), et son haut niveau de contraste , même avec un angle de vision très large à 180°, en plus de sa forme flexible. Le prototype d'horloge dévoilé pourrait fonctionner pendant quelques années avec 2 piles AA.

Toutefois, le coût élevé du module d'E-Ink reste un obstacle au déploiement de cette technologie, de même que sa faible résistance. Citizen envisage d'améliorer la qualité du produit afin d'élargir les domaines d'applications de ce nouveau type d'affichage.

Jap'Presse, pour l'Atelier BNP Paribas

(Atelier groupe BNP Paribas - 01/07/2005)