La plupart des Américains passent par les méthodes traditionnelles pour s'engager dans les problèmes sociaux. Mais la plupart pensent que la technologie facilite cette démarche, même les activistes les plus âgés.

Les citoyens américains s'engagent dans le changement social via les moyens digitaux

 

Pour les Américains, avoir un engagement social est important : 77% déclarent qu'il est important d'être impliqué personnellement dans un changement social positif et 91% pensent qu'il est bon pour la société, dans sa globalité, que les individus s'engagent. À l'heure actuelle, les moyens digitaux n'ont pas surpassé les méthodes traditionnelles de l'engagement en faveur des initiatives associatives, mais ils peuvent y mener. Les techniques digitales s'imposent, à travers les générations, jeunes et moins jeunes, comme un moyen d'être plus vite informé et de participer à une action non technique pour faire la différence. Un rapport de la Walden University définit les groupes comme Matures (66+), Baby Boomers (47-65), Génération X (35-46) et Génération Y (18-34).

La publication sur les blogs et les réseaux sociaux, et les texto, sont les moyens techniques favoris pour venir en aide à une initiative associative

Les méthodes traditionnelles, comme les dons, l'éducation d'autrui et le volontariat restent les façons les plus populaires de s'engager. Cependant, à travers toutes les générations, au moins 80% des personnes s'accordent pour dire qu'il est plus rapide et plus fréquent de s'impliquer grâce à la technique digitale, et cette conviction est la plus forte dans les générations les plus âgées - Matures : 85%, Boomers : 86%, Génération X : 84% et Génération Y : 80%. Un grand nombre d'Américains se sont engagés à travers les canaux digitaux, par exemple en exprimant une opinion sur un blog ou un autre site lié à une initiative associative ou à un problème (36% ; 49% ; 47% ; 52%) ; « en rejoignant ou en créant un groupe sur un site de réseau social dédié à un problème » (30% ; 35% ; 43% ; 49%) ou « en envoyant un texto pour faire un don, voter, organiser une manifestation, etc.» (36% ; 33% ; 37% ; 35%).

Il est plus facile de participer à un changement social par un canal digital, surtout pour les plus de 66 ans

La facilité de l'activisme digital et le succès de son adoption par le grand public multiplient le nombre de ses adeptes. L'année passée, 110 millions de personnes ont posté un commentaire sur un blog ou un autre site pour exprimer leur opinion sur un problème. Au cours de la même période, 93,8 millions ont consulté la page d'un site de réseau social dédiée à une initiative associative et 82,1 millions ont envoyé un texto concernant un don pour une initiative associative, un vote ou une information relative à une manifestation. Un autre exemple d'une attitude existante rendue plus facile par la technologie. La génération Mature obtient le meilleur taux de réponse quant à l'affirmation que la technologie permet de suivre plus facilement les nouvelles sur le changement social et d'ainsi aider directement ceux qui sont dans le besoin.