Le réseau social regroupe toutes les informations nécessaires aux étudiants qui souhaitent s'inscrire dans un établissement supérieur. Une plate-forme qui va simplifier des démarches souvent complexes aux USA.

S'inscrire à l'université aux Etats-Unis peut vite prendre des allures de parcours du combattant : recherche du bon établissement, décrocher une bourse d'études, trouver les dossiers d'inscriptions... Autant d'informations qui sont à glaner aux quatre coins du web et qui représentent une vraie perte de temps pour les lycéens qui désirent s'inscrire. Face à cette complexité des démarches, la plate-forme CLIC a été lancée cette semaine. Son objectif : centraliser les données et regrouper via une même interface étudiants, institutions, fonds d'aide financiers, conseillers, etc. Il s'agit également de réunir des acteurs qui parfois ne se comprennent pas. "Les jeunes cherchent sans fin sur le web des écoles et des bourses pour financer leurs études", explique Donna Michelle Anderson, fondatrice de CLIC.
Un réseau universitaire 2.0
"Pendant ce temps là les universités en sont encore à l'envoi de catalogues en papier !". CLIC exploite ainsi le fait que près des deux tiers des jeunes américains fréquentent régulièrement des réseaux communautaires en ligne. Le fonctionnement est simple : l'étudiant complète son profil sur le site, puis est automatiquement mis en relation avec les établissements qui sont susceptibles de l'intéresser. De même, s'il remplit les conditions requises, il sera relié aux fonds délivrant des bourses d'étude. La solution met également à disposition des internautes divers outils web 2.0, comme des blogs et une messagerie instantanée. CLIC réunit aussi un calendrier regroupant toutes les actualités universitaires du pays.
CLIC est collaboratif
La centralisation de ces données est effectuée à la fois par les éditeurs de la plate-forme, et par les utilisateurs. A noter : une fois qu'un étudiant est relié à un établissement sur le réseau, il reçoit automatiquement les informations la concernant, les dates limites d'inscription etc. Donna Michelle Anderson rappelle que rien que dans l'Etat de Californie, seuls 19 % des lycéens continueront leurs études à l'université, souvent faute de moyens. "En centralisant et simplifiant les démarches, nous comptons aussi permettre à ces étudiants de trouver plus facilement des financements et l'université qui leur convient", conclut-elle.