Les services informatisés d'aide aux personnes âgées depuis leur domicile sont de plus en plus performants grâce aux solutions hébergées dans les nuages. MyVitali combine ainsi serveur à domicile et informations dans les nuages.

Le cloud améliore l'assistance à domicile

Pour que les personnes âgées soient plus longtemps autonomes dans leur propre maison, Massive Art Multimedia et Cosi Electronik, deux entreprises autrichienne et allemande spécialisées en électronique et informatique, ont élaboré MyVitali, un réseau informatisé à domicile hébergé dans les nuages et relié aux centres médicaux, pour assister les séniors à distance, et leur porter secours en cas de problème. Le principe ? Des webcams, des ordinateurs à écrans tactiles et des détecteurs sont placés dans des endroits stratégiques de la maison (chambre à coucher, salle de bain, cuisine et de part et d’autres des ouvertures) et enregistrent des données relatives aux déplacements des personnes, ou à leur prise de médicaments par exemple.

Une assistance quasi optimale

Comment ça marche ?  Un serveur connecté à Internet est relié à toutes les applications placées dans la maison et mises à la disposition des usagers. Parmi ces dernières, un bracelet muni d’un écran qui calcule la pression artérielle, un pèse-personne qui analyse les proportions musculaires. Ou d’autres capteurs qui calculent le taux de sucre présent dans le sang, par exemple. Enfin, des détecteurs placés de part et d’autre de la maison qui mesurent la qualité de l’air à l’intérieur et à l’extérieur, le taux d’humidité ou encore la pression atmosphérique. Le serveur conserve les données dans une mémoire locale. Dès que les moyennes sont au-dessus de la norme, celles-ci sont directement transmises à une plate-forme sur Internet, et aux corps médical.

Renforcement de la connexion

Grâce au cloud, le serveur à domicile est en effet relié à plusieurs centres médicaux au cas où la connexion avec l’un d’entre eux échouerait. Pour optimiser les connexions, des tests au sein du serveur sont effectués toutes les minutes, et d’autres entre le réseau à domicile et le réseau médical, sont opérés toutes les trente secondes. Les interfaces entre le réseau médical, le logiciel et l’open source servent de base à la connexion et au contrôle de l’appareil. Ce système permet une interaction constante entre les médecins et les patients, car les données sont consultables à la fois sur l’écran TV par l’usager, mais aussi à tout moment par les médecins.