Internet. La recommandation, d'application immédiate, que la COB vient de publier sur l'information financière diffusée par les entreprises sur Internet affirme "sur leur site Internet, les dirige...

Internet. La recommandation, d'application immédiate, que la COB vient de publier sur l'information financière diffusée par les entreprises sur Internet affirme "sur leur site Internet, les dirigeants portent la responsabilité d'une information financière qui se doit d'être précise, exacte et sincère". Bien que de nombreuses sociétés aient désormais intégré Internet comme moyen complémentaire de communication, le contenu des sites diffère d'une entreprise à l'autre. La recommandation adoptée le 15 mars dernier comporte neuf points : la responsabilité de la société, le libellé des informations, leur mise à jour, les "erratum", la diffusion des informations, leur exhaustivité, leur authentification, la diffusion des données boursières et l'utilisation des informations financières dans le cadre d'une messagerie. La recommandation souligne notamment que "la diffusion sur Internet doit respecter le principe général d'égalité d'accès à l'information des investisseurs. Il est ainsi recommandé que les sites qui utilisent, outre le français, d'autres langues de présentation aient le même contenu, ou, à défaut, portent la mention explicite des différences entre les deux versions. Le recours à Internet ne saurait exonérer les sociétés de diffuser simultanément des informations dans le public sur les différentes places de cotation". La COB met également l'accent sur l'authentification des informations (source, date, extraits ou version complète de l'information présentée. En outre, la COB recommande "dans le cas particulier de la publication d'analyses financières sur le site d'un émetteur, une transparence complète sur les critères de sélection et les modes de présentation retenus par l'entreprise". (Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 4/05/1999)