Afin de lutter contre la contrefaçon une start-up intègre la traçabilité directement dans les médicaments.

Des codes-barres comestibles pour réduire les risques liés à la contrefaçon

Chaque année la contrefaçon de médicaments entraîne la mort de plus de 100.000 personnes dans le monde entier et représente une perte d'un trillion de dollars pour l'industrie pharmaceutique. L'absence de traçabilité rend plus compliquée la vérification immédiate de la qualité des produits, par ailleurs les code-barres placés sur les emballages sont falsifiables donc insuffisants. Pour palier ce manque de traçabilité, TruTag propose des code-barres comestibles directement placés sur les médicaments et autres produits agro-alimentaires et pouvant être scannés par n’importe quel smartphone. Basée à Hawaii, cette startup a reçu le Technology Pioneer Award au Forum Economique Mondial de 2014 , récompensant les entreprises ayant le plus de potentiel de changement social et économique, Google,Twitter ou DropBox figurent parmi les anciens lauréats.

Une traçabilité permanente

Ce code-barre minuscule est constitué de microparticules de silice, matériau jugé comestible par la FDA américaine, et est directement déposé sur la surface du médicament pour assurer une traçabilité en continu. L’utilisateur envoie une photo du médicament au serveur de TruTag qui scanne le code unique et renvoie ensuite une analyse détaillée (composition, fabricant, date d'expiration, conseils d'utilisation) au consommateur. A la manière d’une empreinte digitale, le code développé par TruTag est indélébile et unique pour chaque produit, il permet donc une transparence totale et une mise à jour de la nature et de la qualité du produit.

Un changement d’échelle déterminant

TruTag s’insère dans un marché déjà mûr, de nombreuses compagnies ont déjà mis au point des moyens de lutte contre la contrefaçon alimentaire et médicamenteuse. L’Atelier avait éjà évoqué il y a quelques mois le cas de LabDoor offrant aux utilisateurs une notation de médicaments, compléments alimentaires et cosmétiques. Cette application permet d’acéder à des notations basées sur des tests complémentaires en laboratoire et accessible depuis une plateforme mobile. De même le Pentagone a élaboré un système de traçacibilité de ses microcircuits grâce à un marqueur ADN unique. Cependant cette application couteuse n’a pour l’instant pas vocation à protéger également les médicaments et aliments grand public. TruTag opère donc un véritable changement d’échelle en intégrant directement le marqueur aux médicaments et aliments, limitant la rupture dans la châine de traçabilité. La compagnie a déjà lancé quels projets pilotes en association avec des groupes pharmaceutiques et alimentaires avant de passer  à une commercialisation globlale.

Rédigé par Thomas Meyer
Fonction - Journaliste, Business Analyste