Opinion Way a réalisé en octobre dernier une étude pour CDC-Mercure, à l’occasion du Congrès des Maires, afin d’analyser les pratiques et les attentes d’informations des élus et cadres territoriaux ...

Opinion Way a réalisé en octobre dernier une étude pour CDC-Mercure, à l’occasion du Congrès des Maires, afin d’analyser les pratiques et les attentes d’informations des élus et cadres territoriaux en matière de questions européennes touchant les collectivités européennes. Au total 352 personnes ont été interrogées, dont 221 cadres territoriaux, 111 maires et 40 parlementaires. Selon cette étude, 77 % des parlementaires, 78 % des maires et 50 % des cadres territoriaux utilisent Internet depuis deux ans ou moins. 23 % des parlementaires, 22 % des maires et 50 % des cadres territoriaux utilisent Internet depuis 3 ans ou plus. 88 % des parlementaires, 66 % des maires et 89 % des cadres territoriaux utilisent Internet tous les jours ou presque pour des raisons professionnelles. Seuls 40 % des parlementaires, 29 % des maires et 44 % des cadres territoriaux l’utilisent pour des raisons personnelles. 45 % des parlementaires, 56 % des maires et 41 % des cadres territoriaux se connectent en moyenne moins d’une demi-heure. Internet est utilisé majoritairement pour le courrier électronique (98 % des parlementaires, 94 % des maires, 99 % des cadres territoriaux) ou pour la recherche d’informations (respectivement 92 %, 94 % et 89 %). 15 % des parlementaires internautes, 8 % des maires internautes et 18 % des cadres territoriaux seulement citent l’achat de produits en ligne. La participation à des chats, news-groups ou forums est quasiment nulle. Pour 100 % des parlementaires, 90 % des maires et 82 % des cadres territoriaux, Internet est un bon moyen pour intéresser les citoyens à la politique. Toutefois, seuls 43 % des parlementaires, 51 % des maires et 61 % des cadres territoriaux sont favorables au vote en ligne. Les citoyens internautes interrogés par Opinion Way lors d’une étude réalisée en octobre sont beaucoup plus favorables au vote en ligne (73 %). 83 % des parlementaires, 77 % des maires et 83 % des cadres territoriaux jugent importante l’information sur les questions européennes pour la gestion de leurs collectivités. La presse et les médias généralistes ainsi que la presse spécialisée collectivités locales sont aujourd’hui leurs principales sources d’information sur les questions européennes. Toutefois, 63 % des parlementaires, 69 % des maires et 79 % des cadres territoriaux s’estiment insuffisamment informés sur les questions européennes concernant les collectivités locales. Cette information est majoritairement perçue comme incomplète et imprécise, surtout pour les maires et les cadres territoriaux. Aussi, dans ce contexte plutôt frustrant, 97 % des parlementaires, 92 % des maires et 95 % des cadres territoriaux se disent plutôt intéressés par un site Internet d’information européenne concernant les collectivités. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 14/02/2001)