Le 02 octobre dernier, Cap Gemini annonçait officiellement une offre publique d'échange de 243 millions d'euros sur la société de services informatiques française Transiciel. Nouvelle annonce ...

Le 02 octobre dernier, Cap Gemini annonçait officiellement une offre publique d’échange de 243 millions d’euros sur la société de services informatiques française Transiciel. Nouvelle annonce aujourd’hui même : la commission européenne vient d’autoriser ce rachat, selon la procédure simplifiée de l’Union européenne, utilisée lorsqu’aucune objection n’est formulée de la part des concurrents ou des clients.

Cap Gemini a prévu de faire fusionner Transiciel avec sa filiale Sogeti, dédiée à l’assistance technique aux entreprises moyennes, afin de créer dans ce secteur un acteur de dimension européenne. Rappelons que l’assistance technique représente environ 20 % du marché européen des services informatiques, et que la société ainsi créée comptabilisera un chiffre d’affaires de plus de 1,1 milliard d’euros, et emploiera 13.000 salariés répartis dans neuf pays.

Ouverte depuis le 31 octobre 2003, l’offre publique d’échange amicale de Cap Gemini sur Transiciel sera close le mercredi 3 décembre après fermeture des marchés. Les actionnaires de la SSII Transiciel peuvent choisir entre deux options proposées par Cap Gemini : 1 – une parité d’échange d’une action Cap Gemini à émettre pour trois actions Transiciel ; 2- une parité de cinq actions Cap Gemini à émettre et 16 bons d’attribution nouvelle Cap Gemini pour seize actions Transiciel.

Cette OPE intervient dans un contexte de consolidation des sociétés de services informatiques : au mois de septembre, Atos Origin, principal concurrent français de Cap Gemini, avait acquis la plupart des activités informatiques de Schlumberger

(Atelier groupe BNP Paribas – 25/11/2003)