Depuis l'annonce vendredi par Compaq d'une révision à la baisse de ses prévisions de résultats et de chiffre d'affaires, l'action du constructeur informatique a chuté hier de 24 %, entraînant à la...

Depuis l'annonce vendredi par Compaq d'une révision à la baisse de ses prévisions de résultats et de chiffre d'affaires, l'action du constructeur informatique a chuté hier de 24 %, entraînant à la baisse nombre de valeurs technologiques, comme Intel et Dell. Sur les trois premiers mois de l'exercice, Compaq prévoit des résultats inférieurs de moitié aux prévisions des analystes. Invoquant la faiblesse du marché en début d'année et la poursuite de la baisse des prix, Compaq a également annoncé une baisse de son chiffre d'affaires (9,4 milliards de dollars, soit 300 à 400 millions de moins que les prévisions).

Aujourd'hui, Compaq inaugure l'édition 1999 de son forum "Innovate" rassemblant plusieurs milliers de clients et prospects, dont les principaux grands comptes du monde. A cette occasion, Eckhard Pfeiffer, son président dévoilera la nouvelle stratégie "Entreprise" du groupe et tentera sans doute de rassurer les investisseurs par l'annonce de nouvelles mesures d'optimisation des coûts. Compaq explique la faiblesse du marché de la micro-informatique par l'attentisme de la clientèle professionnelle avant l'an 2000 et par des reports d'achat dans la perspective de la livraison de la future version du système d'exploitation de Microsoft, Windows 2000. Directeur du marketing de Compaq France, Eric Bousttouler précise "le marché professionnel a été beaucoup plus touché que le marché grand public qui, lui, a quasiment doublé sur les trois premiers mois par rapport au premier trimestre 1998". Compaq doit également tenter de finaliser sa fusion avec Digital Equiment. Destinée à permettre à Compaq de devenir un "généraliste", cette opération, effective sur le papier depuis le 28 février, n'est pas aussi aisée que prévu. La fusion des entités juridiques et des personnels au niveau de chaque filiale doit encore faire la démonstration des synergies attendues. (Les Echos - La Tribune - Le Figaro - 13/04/1999)