Tout en réaffirmant “nous souhaitons toujours réaliser une ou plusieurs acquisitions dans les services en Europe”, son président, Charles Wang, de passage à Paris hier, à indiqué qu’il visait doréna...

Tout en réaffirmant “nous souhaitons toujours réaliser une ou plusieurs acquisitions dans les services en Europe”, son président, Charles Wang, de passage à Paris hier, à indiqué qu’il visait dorénavant “des entreprises de taille moyenne”. Computer Associates mise maintenant sur des structures disposant d’une bonne implantation locale et de fortes compétences métier. Tout en ne fixant aucun objectif sur le poids qu’à terme les services doivent représenter dans son chiffre d’affaires, il s’agit pour lui d’un complément naturel à la vente de ses produits “c’est une bonne chose pour Computer Associates, mais aussi pour ses clients qui sont confrontés à un environnement technologique de plus en plus complexe”. Pour répondre à la demande du marché, l’éditeur va maintenir son effort sur ses logiciels d’administration de la famille Unicenter. Apparue il y a cinq ans au catalogue, cette activité représente aujourd’hui 25 % d’un chiffre d’affaires de 4,7 milliards de dollars. Pour Charles Wang, l’administration des systèmes d’information est un axe de développement important pour son entreprise “on a dit à une époque que les gros ordinateurs étaient morts, en raison de leur coût au Mips. On s’aperçoit aujourd’hui que c’est le coût par utilisateur qui importe. On continuera donc à avoir des mainframes, des PC et une multitude d’équipements. On ne sera jamais sur une seule plate-forme, il y aura toujours un environnement multi-plateforme”. (La Tribune 06/11/1998)