L'éditeur de logiciels américain Computer Associates vient d'annoncer le rachat de son concurrent Platinum Technology pour 3,5 milliards de dollars. Directeur général de Computer Associates en F...

L'éditeur de logiciels américain Computer Associates vient d'annoncer le rachat de son concurrent Platinum Technology pour 3,5 milliards de dollars. Directeur général de Computer Associates en France, Nicolas Bonte explique "nos offres sont complémentaires, tant dans les produits que dans les services, où Platinum s'est beaucoup développé en Europe. Ce rachat va garantir la pérennité des investissements des clients de Platinum et il devrait générer pour nous 450 millions de dollars supplémentaires de compte d'exploitation". Bien qu'ayant une stratégie de croissance par acquisition identique et un intérêt similaire pour les mêmes marchés dans le logiciel, l'éditeur spécialisé dans les outils d'administration de bases de données, de systèmes et de réseaux, Platinum Technology, créé il y a 12 ans, se définissait pourtant comme l'anti Computer Associates, son plus grand rival. Son président Andrew Filipowski expliquait cet automne que l'hostilité de Platinum vis-à-vis de son rival était telle que "quand CA a racheté Legent, nos actionnaires nous ont demandé de nous munir d'une pilule empoisonnée spécifiquement contre Computer Associates. Nous nous sommes engagés à ne jamais étudier l'une de leurs offres et à rembourser nos clients si c'était le cas". Les difficultés de l'entreprise auront eu raison des réticences des actionnaires. Ayant réalisé un chiffre d'affaires en 1998 de 968,2 millions de dollars, en hausse de 31 %, Platinum était parvenu à réduire sa perte nette à 2,5 millions de dollars, après une perte nette de 106,1 millions de dollars en 1997. Malgré une annonce de restructuration en février dernier, l'action chutait sous la barre des 10 dollars. Dans ces conditions, il était difficile de refuser une offre à 29 dollars l'action. (Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 30/03/1999)