Aux Etats-Unis, les individus se montrent ouverts à la généralisation de dispositifs permettant de les alerter ou de prévenir une situation à risque. Cela, tant que le conducteur reste au centre du véhicule.

Des conducteurs friands de solutions d'assistance

Les conducteurs américains se montrent friands de solutions dédiées à assister ou à alerter en cas de problèmes. Selon une étude réalisée par Ford, 90 % d'entre eux se diraient ainsi favorables à leur usage si cela améliorait leur sécurité. Cette attention a évidemment été facilitée par le fait que les personnes ont désormais l'habitude de recourir à des solutions d'aide ou d'assistance dans leur quotidien, via leur smartphone ou une tablette. Si l'on en croit le rapport, les comportements seraient en train de changer et les individus, même s'ils s'estiment bons conducteurs, se montreraient désormais plutôt conscients de leurs limites et soucieux d'être assistés. Près de 50 % avouent s'être déjà assoupis au volant ou connaissent quelqu'un à qui cela est arrivé.

Laisser le contrôle...

Côté technique, près de 6 sur 10 pensent que de nombreux accidents surviennent en raison des angles morts. Dans le détail, les individus se montrent prêts à laisser le contrôle au véhicule en cas de situation potentiellement dangereuse. Ainsi, neuf sur dix ont déclaré être intéressés en une technologie qui ralentirait automatiquement le véhicule si elle identifie un risque de collision plus avant. Huit sur dix ne seraient pas contre un dispositif qui les alerterait en cas d'assoupissement, voire qui maintiendrait la voiture sur la route. De même, les deux tiers sont intéressés par des solutions de détection de présence pour réduire l'existence d'angles morts. Reste que, souligne l'étude, réalisée par Penn Schoen Berland, ces solutions ne doivent pas déresponsabiliser les individus, et donc ne pas être trop invasives.

...Sans l'abandonner

"Nous percevons le conducteur comme étant toujours au centre du contrôle du véhicule", précise Randy Visintainer, directeur du cherche et d'innovation de Ford. Ainsi, en marge des solutions d'assistance, certaines habitudes tout à fait humaines celles-ci, peuvent aussi être perfectionnées ! Ainsi, 83 % des personnes interrogées admettent avoir déjà conduit dans de faibles conditions de forme, et 75% manger et boire tout en conduisant. A noter que cette étude, si ses résultats correspondent à la réalité, doivent être pris pour ce qu'ils sont : c'est-à-dire fournis par un constructeur qui s'apprête à lancer un véhicule, la nouvelle Ford Fusion, embarquant tout un ensemble de solutions d'assistance.