Le greffe du Tribunal de Commerce de Paris publie chaque mois un baromètre traitant de la création et de la défaillance des entreprises, des start-up, de l’endettement des entreprises ...

Le greffe du Tribunal de Commerce de Paris publie chaque mois un baromètre traitant de la création et de la défaillance des entreprises, des start-up, de l’endettement des entreprises et des jugements d’ouverture en procédures collectives des entreprises de la capitale. Selon le baromètre de juillet 2002, la situation économique et financière des entreprises parisiennes s’améliore. En juillet 2002, le nombre de création d’entreprises enregistre une forte hausse. 2 994 entreprises ont été enregistrées, contre 2 112 en juin (+ 41,76 %). La hausse est de 23,16 % par rapport à juillet 2001. Le nombre d’inscriptions de privilège du Trésor public s’élève à 2 058 en juillet 2002, contre 423 en juillet 2001. La dette fiscale moyenne par entreprise atteint 143 292,845 euros, en forte augmentation par rapport à juillet 2001. L’endettement social recule de 16,77 % par rapport à juillet 2001. 4 332 privilèges ont ainsi été inscrits au greffe en juillet 2002, contre 5 205 en juillet 2001. La dette moyenne d’une entreprise à l’URSSAF est de 8 832 euros. Le passif cumulé des entreprises défaillantes s’élève à 137 057 000 euros, soit un passif moyen de 580 750 euros. 1 144 salariés sont concernés par ces défaillances, soit une hausse de 28,25 % par rapport à juin 2002 et de 25,99 % par rapport à juillet 2001. Les services aux particuliers, la restauration, les transports et l’industrie, à l’exclusion de l’agroalimentaire, sont les branches d’activités les plus touchées. En juillet 2002, le service de la Prévention des difficultés des entreprises a reçu 93 dirigeants, soit une hausse de 20,78 % par rapport à juillet 2001. Depuis janvier 2002, la Prévention a entendu 686 dirigeants d’entreprise. Le nombre d’entreprises détectées en juillet est supérieur de 4,82 % à celui de juin 2002 et de 11,54 % à celui de juillet 2001. Le Tribunal a prononcé 236 jugements d’ouverture de procédure collective en juillet contre 409 en juin (- 42,30 %). 267 déclarations de cessation des paiements ont été prononcées en juillet, contre 213 en juin. La création de start-up est en légère hausse en juillet : 41 créations, contre 36 en juin (+ 13,89 %). Toutefois, par rapport à l’an passé, la création de start-up a chuté de 14,58 %. Depuis début 2002, la chute des créations de start-up par rapport aux sept premiers mois de 2001 atteint 49,30 %. Une seule start-up est défaillante en juillet, contre 5 en juin 2002 et 11 en juillet 2001. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 22/08/2002)