Lors du premier classement des distributeurs mondiaux réalisé en 1997 par Deloitte & Touche, l’Europe avait la place la plus importante avec 45 des 100 premiers mondiaux, devant les Etats-Unis ...

Lors du premier classement des distributeurs mondiaux réalisé en 1997 par Deloitte & Touche, l’Europe avait la place la plus importante avec 45 des 100 premiers mondiaux, devant les Etats-Unis (40). Six ans plus tard, selon l’une des conclusions de l’étude annuelle « Global powers of retailing – 2003 » publiée par Deloitte & Touche, analysant les 200 premiers distributeurs globaux et spécialisés mondiaux, sur la base de leur chiffre d’affaires 2001, la tendance s’est inversée : 48 des 100 premiers mondiaux sont américains, 38 européens. Les distributeurs du classement affichant des pertes sont plus nombreux que l’an passé : 27 en 2001. 15 d’entre eux sont d’origine américaine, 9 d’origine japonaise, 3 d’origine européenne. Dans le classement 2003, Wal-Mart et Carrefour occupent respectivement la 1ère et la 2ème place, comme en 2002. Ahold parvient au 3ème rang, Target occupe la 7ème place. Avec 220 milliards de dollars de ventes, Wal-Mart représente à lui seul plus du chiffre d’affaires cumulé des 70 derniers du classement ou encore autant que le PIB de la Belgique. De plus, le distributeur remporte la palme de la plus grande société au monde. 69 des distributeurs du classement sont aujourd’hui des groupes diversifiés dans d’autres activités, comme la vente en gros, la production ou encore le luxe. Les Etats-Unis dominent le classement, incluant cette année les distributeurs automobiles, avec 45,5 % des 200 premiers distributeurs et 52,7 % des ventes. La France se situe au deuxième rang européen par la taille de ses distributeurs. Les grands distributeurs mondiaux à dominante alimentaire s’opposent frontalement sur les nouveaux marchés : pays émergents d’Europe de l’Est, d’Amérique du Sud et surtout d’Asie. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 24/01/2003)