L'assemblée départementale et les maires du département viennent de présenter officiellement Yvelines numériques. Derrière ce nom, se cache le tout nouveau site web du conseil général (http://www.c...

L'assemblée départementale et les maires du département viennent de présenter officiellement Yvelines numériques. Derrière ce nom, se cache le tout nouveau site web du conseil général (http://www.cg78.fr) et des projets d'accession des 262 communes du département à Internet, de transmission des dossiers administratifs via le réseau. On trouve sur le site un ensemble d'informations culturelles et touristiques, recensant l'actualité des spectacles, les activités touristiques ainsi que les trésors des archives départementales. Les pages technologiques et industrielles recensent les centres universitaires et de recherche, les lieux d'implantation des entreprises du département ... Une rubrique Yvelines compétences viendra prochainement compléter ces pages. Les experts travaillent depuis un an à l'élaboration de cette vitrine des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies. On y trouve également des informations sur les élus, les commissions, le budget ainsi que sur les différentes aides sociales. Pour aider les communes des Yvelines à entrer dans l'ère du multimédia, le conseil général va, dans un premier temps, bâtir sur son site, une fiche de présentation de chaque ville avec les informations de base. Un questionnaire a été envoyé à toutes les communes pour connaître leur besoin, savoir si elles souhaitent bâtir leur propre site ou simplement se connecter à Internet. Seule une centaine ont répondu pour le moment. Trois aides vont être accordées. Tout d'abord, un forfait de connexion permettrait aux villes d'accéder à Internet. Celles qui le désirent, verront leurs pages web personnelles hébergées gratuitement sur le site du conseil général. Enfin, le département pourrait subventionner l'acquisition de bornes Internet que les mairies répartiraient dans des lieux fréquentés par le grand public. Une expérience de téléprocédure est également en cours afin d'accélérer les transmissions des pièces administratives entre les communes et le conseil général afin de traiter plus rapidement les dossiers transitant actuellement par La Poste. (Le Parisien - 11/05/1999