Les jeunes qui retournent vivre chez leurs parents après leurs études, et baptisés boomerang par les communicants, sont une cible à ne pas négliger : ils devraient avoir une influence sur la consommation de technologies par leurs aînés.

USA : le consommateur boomerang cible marketing de l'année !

Pour 28% des marketeurs américains, l'identification de profils cibles aura été l'un de leurs plus gros challenges de l'année 2011. Cela, en raison d'un type de consommateur de plus en plus mouvant. D'après une étude d'Experian, une entreprise spécialisée dans le traitement de l'information, un profil se démarque en 2012, celui du consommateur "boomerang", sur lequel ils ont tout intérêt à miser. Celui-ci correspond aux jeunes adultes tout juste diplômés qui retournent vivre chez leurs parents en raison de manque de moyens. L'intérêt étant qu'évidemment ceux-ci appartiennent à la génération Y qui est la plus grande consommatrice de produits et services high-tech, et que leur retour sous le même toit que leurs parents risque d'influencer le comportement de ceux-ci.



Une cohabitation intergénérationnelle qui va changer la donne

En effet, une majorité de 85% de ces parents de "boomerangs" appartiendrait à la génération des baby-boomers (individus entre 51 et 65 ans). Une génération qui est encore perçue comme à la traîne face à l'utilisation de nouvelles technologies. Or, l'étude affirme que cette cohabitation intergénérationnelle pourrait atténuer le fossé entre ces deux générations. Elle rappelle ainsi les différences d'utilisation d'internet entre les deux générations qui permettront à chacun d'apprendre de l'autre. Ainsi, les boomers pourraient mettre par exemple à profit leur connaissance des services bancaires en ligne pour aider leurs enfants à gérer leur argent. En effet, la majorité des "boomerangs" interrogés explique le retour au domicile parental comme une transition le temps d'acquérir une situation financière stable. Leur rôle dans cet échange intergénérationnel serait quant à lui plutôt du côté de la navigation internet sur mobile, qui reste majoritairement une crainte pour les boomers.



Boomerang mais également multi-canal

A noter également qu'interrogés sur les challenges de l'année 2012, les marketeurs sont 46% à penser que le multi-canal sera l'outil marketing qui nécessitera d'être le plus exploité entre les 12 et 18 prochains mois. Et en effet, l'étude ne s'arrête pas uniquement au fossé entre la génération des baby-boomers et la génération boomerang, mais elle s'aventure également vers ce qui fait leurs points communs. Ainsi, les deux groupes d'individus seraient de grands consommateurs de médias et cela quelque soit leur forme. D'ailleurs, toujours selon l'étude, 81% des adultes américains utiliseraient désormais les médias sociaux de manière régulière et 28% de ceux qui possèdent un
smartphone visionnent des vidéos chaque mois sur leur mobile.