Si 41% des américains sont conscients que leur téléphone peut être utilisé comme moyen de paiement aux comptoirs de vente de détail, seuls 16% d’entre eux l’utilise. Le défi des commerçants réside dans le fait de les convaincre d’y avoir davantage recours.

Pour les consommateurs américains, le paiement mobile doit être récompensé

Un récent rapport de IDC Financial Insights prévoit que la valeur mondiale des paiements de proximité, à la fois via le NFC et les code-barres mobiles, atteindra 296 milliards de dollars d'ici 2017. Accenture a alors mené une étude auprès des consommateurs nord-américains équipés de smartphones, afin de comprendre ce qui les encouragerait à effectuer leurs paiements via le mobile. Car fournir les technologies telles que le NFC et les codes barres mobiles est évidemment important, mais persuader les consommateurs de devenir des utilisateurs réguliers de ces systèmes est une étape critique. Or selon Accenture, pour accroître l'adoption des utilisateurs et non-utilisateurs, les applications de paiement mobile pourraient par exemple intégrer un système de récompense et d'outils à valeur ajoutée.

Récompenser le consommateur pour l’encourager à adopter le paiement mobile

En effet, 45% des interrogés sont encore préoccupés par la sécurité de ces paiements, et 37% du respect de la protection de leurs données personnelles. Il s’avère que récompenser les consommateurs pour les encourager à utiliser les paiements mobiles serait une solution : 60% des répondants affirment qu’ils le feraient plus souvent s’ils recevaient des coupons de promotion instantanés, 46% pour des coupons localisés. De plus, un non-utilisateur sur cinq déclare que les points de fidélité coupons spéciaux ou service client dédié pourrait l'inciter à effectuer des paiements à l'aide de son téléphone. Pour encourager les utilisateurs existants et non-utilisateurs à effectuer des paiements mobiles, les applications mobiles de paiement doivent aussi être soutenues à travers une gamme de différents appareils et réseaux mobiles.

Proposer davantage de prestations pour répondre aux attentes des consommateurs

Car seulement 7% des non-utilisateurs ont déclaré qu'ils seraient prêts à changer de téléphone, d’opérateur ou de banque afin de pouvoir effectuer des paiements mobiles. Environ une personne sur trois a dit qu’elle serait plus susceptible d'utiliser le paiement mobile si elle pouvait utiliser son smartphone comme preuve d'identité, s’assurance ou encore d’accéder à d'autres outils de gestion financière. Sans surprise, l'augmentation du nombre de situations dans lesquelles les consommateurs peuvent effectuer des paiements mobiles pourrait accroître son utilisation. Par exemple, environ la moitié des consommateurs qui ont déjà recours aux paiements mobiles rapportent qu'ils le feraient plus souvent s'ils pouvaient utiliser cette méthode pour payer leur plein d’essence à la pompe, tandis que quelque 46% des non-utilisateurs ont également déclaré que la possibilité de payer l'essence via leur Smartphone pourrait les encourager à essayer les paiements mobiles.

 

 

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste