L’ART vient de publier les engagements des opérateurs en matière d’itinérance et de partage d’infrastructures mobiles. Dans ce document, les trois opérateurs, Orange, SFR et Bouygues Telecom ...

L’ART vient de publier les engagements des opérateurs en matière d’itinérance et de partage d’infrastructures mobiles. Dans ce document, les trois opérateurs, Orange, SFR et Bouygues Telecom, s’engagent en faveur de la couverture des « zones blanches ». Ils se déclarent prêts à entreprendre sans délai les travaux sur les premiers sites mutualisés et à lancer simultanément les expérimentations permettant de valider les conditions de mise en oeuvre de l’itinérance locale. Chaque opérateur s’engage sur la réalisation à terme d’une part égale des opérations. Les trois opérateurs vont convenir du processus permettant d’assurer rapidement la présence effective d’au moins deux opérateurs par zone dans les deux ans, selon un programme d’investissement prédéfini. Les trois opérateurs vont définir, dans l’immédiat, une liste d’au moins 200 sites pour lesquels la solution de partage sera retenue et d’en lancer le déploiement initial sans délai, leur financement reposant sur les engagements de financement des collectivités locales et sur le programme d’investissement des opérateurs d’ici deux ans. Les principes financiers retenus pour l’itinérance locale pourraient être les suivants : - chaque opérateur supporte un tiers des investissements et les coûts fixes d’exploitation correspondants, - les coûts variables d’exploitation sont refacturés en fonction du trafic des clients de chaque opérateur. Ils pourraient être facturés périodiquement en fonction du trafic constaté afin d’éviter une lourde modification des systèmes d’information, - chaque opérateur conserve les revenus de ses clients propres et des clients étrangers en roaming en France. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 07/10/2002)