Le Courant Porteur en Ligne prend de plus en plus d'ampleur! La technologie, qui devrait équiper environ 1.5 million de foyers parisiens dès cette année, fait également son apparition sur le Toit...

Le Courant Porteur en Ligne prend de plus en plus d'ampleur! La technologie, qui devrait équiper environ 1.5 million de foyers parisiens dès cette année, fait également son apparition sur le Toit de la Grande Arche, à La Défense. But de la manœuvre: permettre un accès Internet économique aux clients du site.
 
Le Toit de la Grande Arche accueille de nombreuses manifestations comme des expositions et des conférences. Pour le confort et la bonne tenue de ces réunions, un accès à Internet se révèle vite indispensable. Jusqu'à présent, le site proposait un accès à 2 Mégabits par seconde sur quelques postes. Pratique, mais assez limité...
 
Le Courant Porteur en Ligne, qui passe par le réseau électrique, s'est rapidement imposé comme la solution idéale. En effet, souligne Gilles Rodde, régisseur technique général du Toit de la Grande Arche, dans des propos rapportés par ZDNet, "la construction d'un second réseau nous aurait contraint à tirer des câbles dans le faux plancher, où se trouve implanté le premier réseau, et cela sur des distances au moins égales à 100 mètres. Le choix du CPL nous a évité une telle intervention".
 
L'installation, rapide et peu coûteuse, a consisté en des repérages et en l'installation de deux boîtiers, "l'un au point d'arrivée du réseau électrique pour permettre la distribution du signal sur toutes les prises, l'autre à côté du routeur ADSL", précise Gilles Rodde. Enfin, des relais Wi-Fi ont également été déployés.
 
Le réseau est capable de supporter dix connexions en même temps. Pour les clients, l'accès est facturé au prix d'une connexion Internet classique.
 
Dans le cadre du projet Domitil, financé par les collectivités territoriales, 835 foyers HLM de Dunkerque et des communes environnantes profitent depuis le 10 janvier d'un accès Internet à 512 Kb/s pour 5 euros par mois.
 
Aujourd'hui, ce sont les entreprises privées que le Courant Porteur en Ligne attire. Pourquoi? Peut-être parce qu'elles y voient un autre moyen, pratique et peu coûteux, de profiter de la téléphonie et de l'Internet haut débit (1 à 5 Mb/s). La révolution du CPL aurait-t-elle commencé?
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 09/02/2007)