En janvier 2001, Critical Path, spécialiste de la messagerie collaborative et du groupware sur Internet, annonçait un chiffre d’affaires de 52 millions de dollars et une perte nette de 11,5 millions...

En janvier 2001, Critical Path, spécialiste de la messagerie collaborative et du groupware sur Internet, annonçait un chiffre d’affaires de 52 millions de dollars et une perte nette de 11,5 millions de dollars pour le 4ème trimestre 2000. Suite à une polémique sur la réalité de ces chiffres, les dirigeants de la société ont mené une enquête sur les comptes. Selon cette étude, le chiffre d’affaires sera diminué de 6,5 à 8 millions de dollars, dont 4,2 millions non comptabilisés comme revenus. Le reste devrait être comptabilisé comme revenus pour 2001. La société prévoit aussi de revoir à la baisse ses coûts opérationnels pour le 4ème trimestre 2000 (+ 1 ou 2 millions de dollars). Ces révisions feraient passer la perte nette initialement prévue pour le 4ème trimestre 2000 de 11,5 millions à entre 19 et 21,5 millions de dollars. Le nouveau directeur financier de Critical Path, Larry Rheinold ayant mis à jour les défauts de comptabilité, déclare «nous ne fournissons pour l’instant que des estimations préliminaires (…). Les problèmes regrettables qui viennent d’être mis à jour ne concernent en aucun cas nos produits, nos services ou notre modèle d’affaires». Par ailleurs, le conseil des directeurs de Critical Path annonce une série de changements à la tête de la société. David Hayden, fondateur de la société en 1999, revient au poste de président du directoire. Diana Whitehead, jusqu’à présent senior vice président en charge de l’ingénierie et des opérations, devient présidente de la société. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas – 02/03/2001)