Cryonetworks. Contrôlant déjà directement 61,49 % du capital et 76,08 % des droits de vente de Cryonetworks, Cryo, éditeur de logiciels de jeux interactifs destinés au grand public, s’engage à ac...

Cryonetworks. Contrôlant déjà directement 61,49 % du capital et 76,08 % des droits de vente de Cryonetworks, Cryo, éditeur de logiciels de jeux interactifs destinés au grand public, s’engage à acquérir toutes les actions Cryonetworks non détenues par elle, par échanges d’actions nouvelles de Cryo créées en rémunération de l’offre, à raison de 5 actions Cryo pour 10 actions Cryonetworks. Plusieurs actionnaires de référence de Cryonetnetworks, détenant ensemble 18,5 % du capital actuel de la société, se sont engagés à apporter leurs titres à l’offre. Aujourd’hui, Cryonetworks subit le fort ralentissement observé sur le marché des logiciels d’infrastructure pour Internet et le gel des investissements de la plupart des acteurs du secteur des TMT et de la net économie? Dans cet environnement conjoncturel difficile, Cryo a mis en place un plan d’économie ambitieux sur l’ensemble de ses activités, visant le retour à une rentabilité d’exploitation positive. Ce plan inclut notamment un allégement des frais généraux sur les structures de direction françaises, Cryo et Cryonetworks, ainsi que sur certaines filiales (Cryo UK, Cryo GmbH et Cryo Studios North America), une révision à la baisse des dépenses de marketing, et la mise en place en mai 2001 d’un plan de réduction des effectifs devant aboutir au cours de l’été 2001 à la suppression de 90 postes sur l’ensemble du groupe. Il es apparu nécessaire, dans ces conditions, que Cryo reprenne le contrôle total de sa filiale. A l’issue de l’opération, les actionnaires de Cryonetworks deviendront actionnaires de Cryo. (Chistine Weisrock – Atelier BNP Paribas – 25/06/2001)