Des élèves de l'école In'tech Info ont développé un clavier virtuel baptisé Custom Virtual Keyboard pour les personnes souffrant d'un handicap moteur.

Alors que l'informatisation et les nouvelles technologies ont simplifié la vie de beaucoup de personnes, en permettant un accès facile et rapide à de multiples formes de communications électroniques. Les handicapés sont restés bien longtemps les grands oubliés de la démocratisation informatique. Ce retard est en voie d'être comblé grâce à un clavier virtuel entièrement gratuit.
Comment espérer pouvoir profiter des atouts de rapidité et de communication que mettent aujourd'hui à disposition les outils informatiques, quand la rédaction d'un simple document Word vous est interdite ? Bien des handicapés moteurs ont du se poser cette question. En effet, certains handicaps ou maladies (notamment quand ils touchent les membres supérieurs) peuvent entraver l'utilisation d'un clavier traditionnel.
Pour remédier à ce problème, des élèves de l'école In'tech Info ont développé, à la demande des ergothérapeutes de l'hôpital Raymond Poincaré à Garches, un clavier virtuel baptisé Custom Virtual Keyboard ou CVK, spécialement adapté, qui se présente sous la forme d'un clavier classique, s'affichant sur l'écran de l'utilisateur.

CVK propose plusieurs options pour répondre aux différents types de handicaps .
Entièrement paramétrable, le CVK s'adapte à tous les niveaux de handicap : chaque utilisateur manipule le clavier virtuel, selon ses possibilités. Plusieurs solutions s'offrent à lui pour activer chaque touche : la souris ou un trackball avec sa main ou encore un système de contacteurs avec sa tête. Pour les malvoyants, il intègre même une loupe pour mieux voir les touches.
En outre les concepteurs ont pensé à économiser les efforts de l'utilisateur en faisant défiler les touches ou en recentrant automatiquement la souris après chaque frappe. Autre astuce : une option s'inspire de l'écriture intuitive que l'on connait déjà sur les téléphones portables. Au fur et à mesure des lettres choisies pour composer un mot, une liste de vocabulaire possible s'affiche. Cette fonction de prédiction est également "auto-apprenante", c'est-à-dire que les mots les plus utilisés seront retenus et proposés à la prochaine frappe.
Le CVK promet de nouvelles avancées importantes pour les handicapés, puisqu'il permet en outre de piloter le lancement d'applications courantes. La prochaine version comprendra même un module de domotique pour centraliser à partir de son PC le fonctionnement des lampes et autres appareils électriques de la maison.
Bien sûr ces projets ne sont pas pour tout de suite, mais CVK a déjà l'avantage de permettre à toute une partie de la population de pouvoir enfin s'adonner aux joies de l'informatique, avec pour plus grand avantage d'être gratuit !
L'Atelier BNP Paribas