Le spam sur téléphones portables avance dramatiquement. Semblable à celui qui envahit depuis plusieurs années les messageries électroniques, il propose la plupart du temps à ses destinataires de...

Le spam sur téléphones portables avance dramatiquement. Semblable à celui qui envahit depuis plusieurs années les messageries électroniques, il propose la plupart du temps à ses destinataires de visionner des vidéos sur Internet, de faire des rencontres par téléphone ou encore il annonce qu'ils ont gagné une forte somme d'argent.

En France, si le spam sur portables n'est pas encore trop gênant (1 % de SMS indésirables sur la totalité des textos échangés dans l'année), les utilisateurs se plaignent de plus en plus de ces intrusions dans leur téléphone... et donc dans leur vie privée. Seulement, la France ne devrait pas longtemps bénéficier de cette toute relative tranquillité. Si le pays suit la voie des Américains, il pourrait voir les statistiques monter en flèche : en 2004 aux Etats-Unis, la moitié des SMS reçus par les utilisateurs étaient indésirables !!

Mais qui sont leurs expéditeurs ? Des sociétés peu scrupuleuses, qui récoltent au hasard des numéros sur Internet... ou récupèrent on ne sait trop comment des fichiers clients. Ces sociétés peu scrupuleuses, ce sont parfois des opérateurs. Au Danemark, des plaintes ont été déposées par des clients de l'opérateur danois Telemore contre Debitel, installé en France en tant qu'opérateur virtuel depuis plusieurs mois maintenant.

Debitel vient d'être condamné par la justice au paiement d'une amende de 269.000 euros, pour avoir envoyé 12 000 SMS et 36 000 emails indésirables.

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/03/2005)